Vie-Nouvelle

Vie-Nouvelle

Deuxième partie : 5ème chapitre

 

 

 La quatrième bête :

 

 quatrième bête.png


L'ANTICHRISTIANISME
ou
La haine contre la Sainte Personne de Jésus-Christ 

 

 "Après cela, je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici une quatrième bête terrible, effrayante et extraordinairement forte ; elle avait de grandes dents de fer ; elle dévorait et brisait, et le reste, elle le foulait aux pieds ; elle était différente de toutes les bêtes qui avaient précédé, et elle avait dix cornes. Je considérai les cornes, et voici qu'une autre corne, petite, s'éleva au milieu d'elles, et trois des premières cornes furent arrachées par elle, et cette corne avait des yeux comme des yeux d'hommes, et une bouche qui disait des choses monstrueuses. " (Daniel VII, 7-8.)

 

 

 soulign.gif

 

LA QUATRIÈME BÊTE : TERRIBLE ET EFFRAYANTE !

 

Vous attendez, ami, avec une grande impatience, de savoir ce qu'est cette quatrième Bête, du moins ce qu'on nous en annonce ici. Car, vous dites : Si les trois premières Bêtes symbolisent trois fausses religions, idolâtrie, mahométisme (Islam) et faux christianisme, quelle fausse religion nous reste- t-il bien à voir, figurée par une aussi terrible image ?       

A cette question, je ne peux, à cette heure, répondre d'une façon complète, embarrassé que je suis pour dépeindre dans tous ses détails ce que sera cette Bête dans les temps pour lesquels elle est annoncée. Mais je puis dire ce qu'elle est actuellement, et je pense que je serai immédiatement compris. 
(Ne perdons pas de vue que Ben-Ezra écrit vers 1790 et quand nous aurons lu plus bas ce qu'il écrit au sujet de cette quatrième bête, nous nous rendrons compte de la justesse de sa vision pour notre temps ! )      

Cette terrible Bête est la fille légitime de la dernière (c-à-d du faux christianisme et toutes les hérésies). Il semble qu'elle lui doit l'existence, et même d'avoir pu se manifester. Certains disent encore qu'elle doit beaucoup à la première. Mais elle possède un naturel si impie, si féroce, si « contre nature » (encore qu'elle soit par ailleurs pleine d'humanitarisme), que bien qu'étant encore dans la première enfance 
(au temps de Ben-Ezra) elle ne respecte ni ne reconnaît ceux à qui elle doit la vie. Infatuée d'elle-même, se croyant supérieure à tout, être unique en son espèce, ne devant de reconnaissance à personne, elle est persuadée qu'elle tire tout de son propre fond, de sa seule raison. 

Un tel caractère se dessinant dès son berceau, il est facile de prévoir ce que sera cette Bête à l'âge adulte. Car elle est encore presque sans dents, et quoique celles-ci doivent plus tard être de fer, grandes et dures, elles commencent à peine à apparaître. Elle ne porte pas non plus les dix cornes avec lesquelles elle doit faire trembler le monde.    

Telle qu'elle est, dans l'enfance, elle fait déjà l'admiration de tous. C'est presque de l'adoration.

Et, quoi qu'il en soit, ses ravages sont déjà terribles. Que pensez-vous qu'elle fera lorsqu'elle sera arrivée à sa pleine croissance, que ses grandes dents de fer et ses redoutables cornes manœuvreront à son gré ? Et quand lui viendra enfin la onzième corne, l'arme la plus terrible qu'on ait vue et qu'elle pourra utiliser à sa fantaisie ? En vérité, tout est croyable de ce qui est dit d'elle dans les chapitres 13 à 19 de l'Apocalypse, comme dans bien d'autres passages de l'Ecriture, et il n'y a nulle exagération à affirmer qu'elle foulera aux pieds toute l'humanité, la dépècera, la dévorera. C'est bien, du reste, ce que dit le verset 23 : « La quatrième Bête est un royaume, différent de tous les autres, qui dévorera toute la terre, la foulera et la réduira en poudre. » (VII, 23).     

Mais quel est donc, demandez-vous, le nom de cette quatrième Bête, 
ou de cette monstrueuse religion [car c'en est une]?


Je suis stupéfait que vous ne connaissiez pas une chose aussi universellement répandue. Il y a des années que l'on entend de tous côtés l'appel conviant à se ranger sous la douce, humanitaire, suave, et commode Religion naturelle. Appelez, si vous voulez cette religion : Philosophie, ou Déisme, ou Antichristianisme, peu importe, car ces trois mots reviennent à dire la même chose: [UN HUMANISME SANS DIEU ! Or, un humanisme sans Dieu est un humanisme ANTICHRIST.]

Et même, estiment certains, ce dernier terme -- ANTICHRISTIANISME -- est le plus propre des trois, les deux premiers étant à vrai dire vides de sens. Cependant, la philosophie se nomme religion parce qu'on ne nie pas dans ce système l'existence d'un Dieu, mais un Dieu qui fut inconnu certainement de nos ancêtres, un Dieu étranger à tout ce qui se passe sur la terre, un Dieu sans prévoyance, sans justice, sans sainteté, un Dieu, enfin, pourvu de toutes les qualités nécessaires pour la commodité de la nouvelle religion.     

Le Déisme, également, se nomme religion parce que, loin de s'opposer à la religion, il conseille, au contraire, d'accorder quelque espèce de culte intérieur à un Dieu si indulgent qu'il s'en contente, ne voulant causer aucune gêne à ses adorateurs. Ceux-ci disent encore que leur Dieu ne leur a imposé d'autre autorité ni d'autres lois que leur propre raison (laquelle devra être une raison parfaite).   

   

 

Chez tous, cependant, un dogme essentiel est professé : 
ANTICHRISTIANISME, 
lequel est plus que l'abandon total du christianisme :
 il en est le mépris, la moquerie, 

la haine, contre la Sainte Personne même de Jésus-Christ

[et de tout ce qui se rapporte à Lui de près ou de loin].

 


Déjà, maintenant, il en est ainsi. Mais que sera-ce lorsque la Bête arrivera à son plein développement, et que ses dents et ses cornes seront dans toute leur puissance ?     

(Note du Webmaster : De nos jours cette haine contre la Sainte Personne de Notre Seigneur Jésus-Christ se voit et s'entend à chaque coin de rue de chaque pays du monde. Pourquoi ces personnes haïssent-elles Jésus-Christ ? Parce qu’IL est la Lumière et « quiconque fait le mal déteste la Lumière et ne vient pas à la Lumière, de crainte que ses actions mauvaises ne soient démasquées. » (Jean 3, 20). C’est pourquoi le monde rejette le Christ, Lumière des hommes, et finit par Le détester.        

Et comme le monde ne peut atteindre Le Christ directement, c'est le véritable christianisme qui est attaqué de front, d’où les moqueries, les calomnies, les accusations diffamatoires à l'encontre des chrétiens.

 

Cette haine qui se manifeste actuellement porte un nom: CHRISTIANOPHOBIE ! Parlant de cet antichristianisme, Bossuet écrivait déjà peu de temps avant Ben-Ezra : « Ce mystère d'iniquité est permis par Dieu pour éprouver les élus, et il consiste dans la corruption des enseignements de l'Évangile et l'établissement de l'antichristianisme dans le monde.»  

Cet antichristianisme, c'est le mystère d'iniquité qui déployera toute sa puissance diabolique à la fin des temps lorsque Satan l'investira de sa puissance
 « avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. » ( 2 Thessaloniciens 2, 7 )         

Et Saint Jean dans son Apocalypse dit : « Et l’on adora le Diable parce qu’il avait donné le pouvoir à la bête, et l’on adora la bête en disant : qui est comparable à la bête et qui peut la combattre ? Il lui fut donné une bouche pour proférer arrogances et blasphèmes, et il lui fut donné pouvoir d’agir pendant quarante-deux mois. Elle ouvrit sa bouche en blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, son tabernacle et ceux dont la demeure est dans le ciel. Il lui fut donné de faire la guerre aux saints et de les vaincre, et il lui fut donné le pouvoir sur toute tribu, peuple, langue et nation. » (Apocalypse 13, 4-7). 

 

        Fin de la note.   
                                                                                                   

Parlant de ce temps, qui précèdera de peu son Retour en gloire et Majesté, Jésus-Christ dit qu'il devra être abrégé par amour pour les élus. (Ev. de S. Matthieu XXIV, 22). 

Telle est ma pensée, cher lecteur, sur le mystère des quatre Bêtes, dont je peux dire vraiment que je l'ai étudié de longues années avec toute l'attention, tout le soin dont j'ai été capable.      

Ce qui, du moins, est de toute évidence, c'est que ce mystère n'est pas le même que celui de la statue, tant pour les raisons qui ont été données que pour d'autres que l'on verra par la suite. L'examen de ces Bêtes n'est en effet pas terminé. Nous y reviendrons dans le phénomène qui va suivre où, combinées avec les Bêtes de l'Apocalypse, leur identification apparaîtra plus frappante encore.

 

 

 

 

 barre 10.png

 

Mort de la quatrième bête et ses conséquences

fleche_d_mini.jpg

 

 

 

                                                                                 Page précédente        Table des matières

                                                                                 fleche_g_mini.jpg         fleche_g_mini.jpg

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

 

ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES 

MES LIVRES / CONTACT / VIDEOS

 

 

 

 



18/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 749 autres membres