VIE NOUVELLE

VIE NOUVELLE

La conception immaculée de Marie

 

                      la Conception ImmaculéE

                                  de Marie

 

 

Marie étant Mère de Dieu a été préservée
de toute tache du péché originel

dès le premier instant de sa conception

 

 

 

Ne dit-on pas que l'exception confirme la règle ? Et la règle n'est-elle pas que tous sont pécheurs ? « Car il n'y a pas de distinction : tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3 :23). L'exception confirme donc la règle et cette règle c'est que tous les êtres humains, descendants du premier couple humain, sont atteints par le péché originel, sauf Marie, L'Immaculée Conception, qui fait exception à cette règle. Pour qu'il y ait une exception, il faut que la règle existe, et cette règle existe bel et bien puisqu'elle est confirmée, non seulement chaque jour dans notre propre vie, mais tout autour de nous dans le monde : Le péché est la « règle » en tout homme et dans le monde d'Adam et Eve ! Le péché est dans le monde et la création elle-même y a été soumise : « Car la création a été soumise à la vanité, non de son gré… Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement…» (Romains 8 :20-23)

La Conception Immaculée de Marie, est Celle-là même qui s'oppose à la généralité (tous les hommes sont pécheurs), car Marie, Elle, n'est pas soumise à cette règle de par la Volonté Divine et par une Grâce tout à fait exceptionnelle en vue de l'Incarnation de la Deuxième Personne de la Trinité, La Pureté et la Sainteté Infinie ! 

 

La Conception Immaculée de Marie ? C'est évident qu'Elle fut conçue sans le péché originel ! C'est tellement évident, c'est tellement clair et sans aucun doute ! Comment cela ? Tout d'abord, Marie est de l'ordre de la Nouvelle Création, il ne pouvait en être autrement, car c'est la Nouvelle Eve, la Mère qui devait concevoir dans son Sein Virginal  le Nouvel Adam Divin, le Fils Unique du Père, le Saint des saints, la Pureté même, le VIVANT, en un mot Dieu Lui-Même ! Oui, la Parole de Dieu, la Bible, suggère et confirme avec force que Marie étant Mère de Dieu, Theotokos, devait être exempte du péché originel, c'est l'évidence même, c'est le bon sens tout simplement, c'est le sens biblique !

 

Où donc le Verbe de Dieu allait-Il trouver « asile » pour être reçu, dans l'ordre de la création, dans un Sein humain tout aussi PUR et aussi Immaculé que celui de Son Père éternel, sinon en cette Femme prédestinée à être la Mère de Dieu le Fils et exempte de toute trace du péché originel. Lui, Dieu Le Fils, éternellement Engendré au Sein de la Pureté Immaculée de Dieu Le Père ne pouvait être fait homme qu'au sein d'une pureté tout aussi semblable que celle de Dieu, mais dans l'ordre de la création. Si déjà la Parole de Dieu nous enseigne que le corps sans vie de Notre Seigneur Jésus-Christ après sa crucifixion fut déposé dans un sépulcre neufnulle personne n'avait encore été mise, à combien plus forte raison le Saint des saints, le Dieu Vivant, lors de son Incarnation devait-Il trouver en la Vierge Marie un être Pur donc exempt de toute tache du péché originel !

Lisons : 

« Il le descendit de la croix, l'enveloppa d'un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n'avait encore été mis. » (Luc 23 :53). « … et le déposa dans un sépulcre neuf…. » (Matthieu 27 :60). « Or, il y avait un jardin dans le lieu où Jésus avait été crucifié, et dans le jardin un sépulcre neuf, où personne encore n'avait été mis. » (Jean 19 :41).

 

Si donc le tombeau qui allait recevoir la dépouille sans vie du Fils de Dieu, Jésus-Christ, devait être neuf« où personne n'avait encore été mis. » et « dans un sépulcre neuf… » À combien plus forte raison la Personne intégrale, corps, âme et esprit de Marie devait être à la fois Vierge et Pure et devait donc être exempte du péché originel, exempte de toute souillure due aux péchés pour recevoir le Verbe du Dieu Vivant, le Dieu trois fois Saint ! Et c'est ainsi que le Dogme proclamé par le Pape Pie IX en 1854 disait : « Nous définissons que la Bienheureuse Vierge Marie a été préservée de toute tache du péché originel... dès le premier instant de sa conception. » Cela fut confirmé quatre années plus tard par Marie Elle-même lors de Son apparition à Lourdes lorsqu'Elle dit : "Je suis l'Immaculée Conception". Mais il y a encore d'autres raisons, et elles sont innombrables, qui prouvent que le Dogme de la Conception Immaculée de Marie est justifié et véridique !

 

Ô Marie, qu'ils sont nombreux, moi y compris, ceux qui connaissent si peu le Mystère de votre Sainte Personne ! Vous êtes si peu connue et donc si peu aimée ! On ne veut croire que ce qui ne scandalise pas la raison, or c'est la FOI qui est première et non la raison : « Aussi est-il écrit : Je détruirai la sagesse des sages, et j'anéantirai l'intelligence des intelligents. Où est le sage ? Où est le scribe ? Où est le disputeur de ce siècle ? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ? Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.» (1 Corinthiens 1 :19-20, 25). Ainsi la Foi accepte la folie de Dieu et pénètre les Mystères divins, la Foi nous fait pénétrer avec confiance dans les profondeurs de la Sagesse infinie de Dieu.

 

Ô Marie, notre très chère Mère, lorsque nous vous contemplons, nous contemplons les Merveilles de la Bonté divine ! « Selon qu'il est écrit, nous annonçons ce que l'œil n'a pas vu, ce que l'oreille n'a pas entendu, ce qui n'est pas monté au cœur de l'homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment. Car c'est à nous que Dieu l'a révélé par l'Esprit ; l'Esprit en effet sonde tout, jusqu'aux profondeurs de Dieu. Qui donc entre les hommes sait ce qui concerne l'homme, sinon l'esprit de l'homme qui est en lui ? De même, nul ne connaît ce qui concerne Dieu, sinon l'Esprit de Dieu. Or, nous n'avons pas reçu, nous, l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, pour connaître les dons gracieux que Dieu nous a faits. » (1 Corinthiens 2 :9-12)

 

Ô Marie, on ne pourra jamais assez vous aimer ! Et lorsqu'on vous aime, on vous aime si maladroitement ! Mais votre Cœur de Mère ne tient pas compte de nos maladresses d'enfants d'Adam, vous nous connaissez si bien pour ne pas nous en tenir rigueur ! Le Mystère de votre Très Sainte Personne dépasse l'entendement humain, et pourtant, le Bon Dieu non plus n'est pas fâché de ce que je m'exprime si mal et en deçà de la réalité.    

 

                                                   

barre 10.png

 

 

ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES 

LIVRES / CONTACT / VIDEOS



03/03/2013
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 610 autres membres