VIE NOUVELLE

VIE NOUVELLE

Quatre signes irréfutables de la fin des temps

 

 

 

titre nouveau.png
fin des derniers temps.jpg

 

 

 

 

1er signe

 

l'évangile a été proclamé

 

dans le monde entier

 

 

 

 

 Signe incontestable qui atteste

de la proximité de la fin des derniers temps !

  

 

En effet, Jésus a dit que lorsque

 

"L'évangile du royaume sera proclamé dans le monde entier

 en témoignage à la face de toutes les nations.

 Alors viendra la fin."
(Matthieu 24, 14)

 

 

 

Avec la proclamation de l'Évangile dans le monde entier, nous sommes entrés dans la phase finale de l'histoire humaine telle que nous la connaissons depuis la chute d'Adam ! 

 

 Les disciples avaient demandé à Jésus quels seraient les signes avant-coureurs de la destruction du temple de Jérusalem, de son avènement et de la fin de cette ère. Pour le signe qui nous occupe actuellement, Jésus leur répondit : "Cette Bonne Nouvelle du Royaume sera proclamée dans le monde entier en témoignage à la face de toutes les nations. Alors viendra la fin(Mt 24, 14). C'est donc la fin d'une ère ou d'un âge que la Bible nomme "la fin des temps". La fin de cette ère n'arrivera donc pas, nous dit Jésus, tant que l'évangile du royaume n'aura pas été proclamé dans le monde entier pour servir de témoignage à la Vérité.

Ainsi, nous avons comme repère de la proximité de la fin des temps, la prédication de l'évangile dans le monde entier. Qui se hasarderait aujourd'hui pour affirmer que l'évangile n'a pas encore été prêché à toutes les nations ?! Cela pouvait encore se concevoir il y a à peine cent ans, voire cinquante ans, mais aujourd'hui, au XXIe siècle, à l'heure des satellites, des communications en tout genre, d'internet, etc., cela n'est plus envisageable. C'est une certitude, l'Évangile a été proclamé sur toute la terre, et il n'y a plus un seul pays qui ignore le nom de Jésus-Christ ni la raison de Sa Venue, même si tous n'y adhèrent pas.

Le fait que les Chrétiens sont persécutés à l'intérieur des nations où le christianisme est hors la loi nous prouve bien que l'Évangile y a été proclamé.

Ainsi, la proclamation de l'évangile à toutes les nations a inauguré la période actuelle que l'on appelle également le temps de la grâce. Temps qui dure depuis près de 2000 ans et pendant lequel le Saint-Esprit forme l'Église du Seigneur, celle qui se compose de tous les fidèles disciples du Christ issus de toutes les nations. Mais ce temps de grâce accordé aux nations est sur le point de prendre fin puisque la proclamation de l'évangile dans le monde entier est actuellement chose faite. La prophétie du Christ est donc actualisée à notre époque !

Nous sommes donc en droit de considérer que nous sommes bien dans la phase finale des derniers temps, que l'avènement de Jésus-Christ est très proche et que le règne de Dieu sur la terre est imminent !

  

" Cette Bonne Nouvelle du Royaume sera proclamée dans le monde entier en témoignage à la face de toutes les nations. Et alors viendra la fin" 

 

Nous y sommes ! Nous sommes entrés dans les derniers temps de l'histoire des nations ! Le compte à rebours est donc déclenché ! Sommes-nous prêts afin d'échapper à tout ce qui doit  arriver avant le retour en gloire de Jésus-Christ ?

 

 

 

 

 

                     

 

 

 

 

 

Prophétie accomplie à la lettre !

 

 

Promesse tenue par Dieu ! A peine quelques années après la Shoa

(six millions de victimes juives),

le 14 mais 1948, David Ben Gourion, président du Conseil national juif,

proclame la naissance de l'Etat d'Israël à la face du monde après 19 siècles d'exil !

Dieu a donc rétabli Son Peuple comme Il l'avait promis,

réalisant ainsi à la lettre les prophéties bibliques!

 

 

 

Qui a jamais entendu pareille chose ?

 

 

 

"Qui a jamais vu rien de semblable? Un pays peut-il naître d'un seul coup? " (Is 66, 8) "Je vous recueillerai des pays où vous êtes dispersés, et je vous donnerai la terre d'Israël " (Ez 11, 17) " Je vous ramènerai dans le pays d'Israël, dans le pays que J'avais juré de donné à vos pères " (Ez 20, 42) "Je vous retirerai d'entre les nations, Je vous rassemblerai de tous les pays, et Je vous ramènerai dans votre pays... Vous habiterez le pays que J'ai donné à vos pères ; vous serez mon peuple et Je serai votre Dieu...Et les nations sauront que je suis l'Eternel, qui sanctifie Israël…." (Ez 36, 24, 28 ; 38, 24 & 28)

 

Nous pourrions multiplier les passages concernant les prophéties bibliques qui annoncent le rétablissement d'Israël sur sa terre ancestrale, mais ces quelques versets devraient suffire pour nous interpeler. Après 4000 ans d'existence et 1900 ans d'exil depuis l'an 70, voilà le peuple Juif revenu par miracle sur sa propre terre ! Jamais dans l'histoire des nations et des civilisations antiques cela ne s'est vu et ne se verra jamais ! 

 

On n'a jamais vu et on ne verra jamais la civilisation de l'Égypte antique, et les autres civilisations antiques refaire surface ! On n'a jamais vu et on ne reverra jamais les Hittites, les Assyriens, les Mèdes, les Phéniciens, les Scythes, les Sumériens, les Séleucides, etc., etc., refaire surface, se reconstituer et revenir sur leur propre terre pour la simple et unique raison qu'ils ont tous disparu à jamais ! Seul le peuple hébreu, le peuple de Dieu a traversé les siècles et est de retour sur sa terre ancestrale !

 

La reconstitution du peuple hébreu à partir des Juifs issus de plus de cent nations constitue, à notre époque, le plus grand, le plus extraordinaire, le plus phénoménal MIRACLE de tous les temps ! Durant des millénaires ce peuple a survécu aux plus effroyables persécutions qu'aucune nation n'a jamais connues et a pu, à chaque fois, subsister miraculeusement. Une fois de plus à notre époque ce peuple a pu survivre à la pire barbarie humaine de tous les temps. Pensons-y bien, six millions de malheureux innocents Juifs périrent sous Hitler, l'un des pires précurseurs de l'Antéchrist en personne qui doit venir. Satan pensa qu'il en avait fini avec ce peuple qu'il a toujours détesté et qu'il déteste encore aujourd'hui, puisqu'il alimente dans le monde entier la haine contre Israël, haine à laquelle les Médias ne sont pas étrangers ! Mais qu'on se le dise : Le peuple juif ne quittera plus jamais la terre d'Israël ! Certes, on l'attaque encore, il suffit d'écouter les informations, et on l'attaquera encore, c'est annoncé pour la phase finale de la fin des temps, donc pour bientôt.

 

 En effet, vers la fin des derniers temps, une coalition de nombreuses nations doit se liguer pour attaquer Israël et essayer de l'anéantir, c'est écrit ! Mais malheur aux nations qui se ligueront contre Israël :

 

" Oui, en ce jour-là, je poserai Jérusalem face à tous les peuples comme un bloc de pierre impossible à soulever. Quiconque voudra la soulever s'y écorchera. Aussi toutes les nations de la terre [par l'entremise de L'Organisation des Nations Unies : ONU ?] vont se coaliser contre elle…Ce jour-là, le Seigneur étendra sa protection autour des habitants de Jérusalem : le plus chancelant d'entre eux en ce jour-là sera comme David, et la maison de David sera là comme Dieu, comme l'ange du Seigneur devant eux. Ce jour-là, je m'appliquerai à exterminer tous les peuples venus attaquer Jérusalem. " (Za 12, 3 & 8-9)

   

A bon entendeur, salut ! Les ennemis d'Israël n'ont qu'à bien se tenir, car dit l'Éternel des armées :

 

" Celui qui vous touche, touche à la prunelle de mon oeil "

(Za 2, 7-8)

 

"Je bénirai ceux qui te bénissent et Je maudirai ceux qui te maudissent."

(Ge 12, 3)

 

 

 

  Je suis Chrétien

                                    

                                   et je bénis Israël qui se convertira au Christ !

 

 

Ainsi, après 1900 ans d'exil, le rétablissement du peuple élu sur sa terre suivi de la déclaration d'indépendance de l'État d'Israël le 14 mai 1948 constitue donc l'un des plus grands signes eschatologiques irréfutables en notre temps. Les prophéties se réalisent sous nos yeux ! C'est un signe qui nous oblige à nous poser la question la plus urgente :

 

 

 

 

Sommes-nous prêts à affronter tout

ce qui doit précéder le retour du Seigneur ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Jérusalem, si Je t'oublie,

 

que ma droite se dessèche

 

(Ps. 137, 5)

  

 

La fin du mépris de Jérusalem marque donc la fin de son occupation par les nations et simultanément la fin prochaine du temps qui leur a été accordé comme il est écrit : "Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu'à ce que le temps des nations soient accomplis" En conséquence, du fait que Jérusalem n'est plus foulée aux pieds par les nations depuis le 7 juin 1967, la fin du temps des nations est très proche, c'est-à-dire en terme eschatologique que les nations sont entrées de manière irréversible dans la phase finale des derniers temps.

 

Ainsi, avec la récupération de la Vieille Ville de Jérusalem par l'armée israélienne le 7 juin 1967, la prophétie de Jésus se réalise sous nos yeux et déclenche le compte à rebours de la fin des temps. Cette prophétie réalisée à notre époque nous oblige à regarder ce signe eschatologique comme irréfutable ! La proximité de la fin de cette ère est là devant nous, le compte à rebours est ainsi déclenché pour les nations. Depuis le 7 juin 1967, les nations ont au-dessus de leur tête une épée de Damoclès, c'est-à-dire que le châtiment divin sur les nations est sur le point de se réaliser ! Qu'on se le dise, les nations sont en train de vivre leurs derniers temps !  Si donc les prophéties concernant l'Exil et le Retour du peuple élu se sont réalisées à la lettre à notre époque, immanquablement la prophétie concernant la fin des temps des nations se réalisera elle aussi bientôt à la lettre ! Avec la proclamation de l'Évangile parmi toutes les nations, le Retour d'Israël sur sa terre ancestrale et la récupération de Jérusalem dans sa totalité nous voilà avertis :

 

« Vous savez en quels temps nous sommes c'est l'heure de vous réveiller. »  (Romains 13, 11).  « Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche. » (Ap 1, 3)

 

Ne commettons donc pas la même erreur que les Autorités religieuses juives du temps de Jésus. Erreur qui fut fatale à toute la Nation, sauf pour ceux qui avaient cru en Jésus, car Israël en grande partie n'avait pas voulu reconnaître la présence du Messie, alors qu'Il le prouvait par ses miracles exceptionnels. En effet, Israël dut subir la grande catastrophe de l'an 70 et plus tard celle de 135, le peuple juif fut déporté à travers le monde entier et vendu comme esclave, et ceux qui n'avaient pas été déportés furent crucifiés ! On ne trouvait même plus du bois dans le pays pour fabriquer des croix ! Plus de six cent mille Juifs furent crucifiés ou tués par les armées de Titus. La prophétie de Jésus s'était donc réalisée à la lettre à cause de leur incrédulité et faute de n'avoir pas su reconnaître les signes des temps :

 

« Oui, des jours viendront sur toi, où tes ennemis t'environneront de retranchements, t'investiront, te presseront de toute part. Ils t'écraseront sur le sol, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas reconnu le temps où tu fus visitée ! » (Luc 19, 43-44). Prophétie accomplie à la lettre !

 

Nous devons donc être prudents et ne pas commettre la même erreur que la majeure partie d'Israël au temps de Jésus. Car aujourd'hui, certains de nos Hiérarques commettent la même erreur fatidique que les Chefs d'Israël de l'époque ! Effectivement, la plus Haute Instance de l'Eglise, lorsqu'il était encore pape, Joseph Ratzinger (Benoît XVI) nous disait lors de l'Angélus du 15 novembre 2009 « qu'il est inutile de s'interroger sur la fin des temps. » !

 

Nous sommes donc très étonnés qu'un pape nous enjoigne de faire tout le contraire de ce que Jésus nous enseigne. Et il faut avouer qu'aujourd'hui cette façon de considérer les prophéties bibliques constitue la pensée générale de ceux qui n'attendent quasiment plus rien des interventions eschatologiques de Jésus-Christ, comme s'Il ne Lui était plus permis d'agir dans les affaires de Son Église et de celles du monde ! Cette position est bien celle qui prédomine aujourd'hui dans l'Intelligentsia théologique néo-Moderniste Catholique et qui ressemble étrangement à cette position qu'avaient les Chefs de la nation d'Israël au temps du Christ ! Quant à cette position d'indifférence systématique des néo-Modernistes par rapport aux prophéties bibliques, voici une petite remarque qui a son importance… Jésus prophétisa sur les châtiments qu'allait subir la nation d'Israël à cause de ses Chefs qui n'ont pas cru les prophètes que Dieu leur avait envoyés et surtout à cause du crime qu'ils allaient commettre en crucifiant le Messie :

 

«Voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville, afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre… Je vous le dis en vérité, tout cela retombera sur cette génération. Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu ! Voici, votre maison [nation] vous sera laissée déserte… » (Matthieu 23, 34-38).

 

Et dans l'évangile de Luc, Jésus prévient ses Apôtres et ses disciples qu'ils devront faire très attention aux signes avant-coureurs de ces châtiments. Et contrairement au Pape Benoît XVI, Jésus intime formellement l'ordre à ses disciples de s'intéresser aux signes eschatologiques de la fin des temps :

 

« Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche. Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au milieu de Jérusalem en sortent, et que ceux qui seront dans les champs n'entrent pas dans la ville. Car ce seront des jours de vengeance, pour l'accomplissement de tout ce qui est écrit. » (Luc 21, 20-22).

 

Si les Apôtres et les disciples du Christ s'étaient appliqué la suggestion de Benoît XVI, c'est-à-dire qu'il était inutile de s'interroger sur les prochains malheurs de la nation d'Israël prophétisés par le Christ, ils n'auraient pas fui dans les montagnes, ils n'auraient pas quitté Jérusalem et ils auraient subi le même sort que les centaines de milliers de Juifs qui furent pris au piège, crucifiés, déportés et vendus comme esclaves à travers le monde. Car ces signes avant-coureurs : « Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées,… », furent les signes eschatologiques qui précédèrent la destruction du temple de Jérusalem et la déportation du peuple juif en l'an 70. S'il était vraiment « inutile de s'interroger »  sur les prophéties eschatologiques, les fidèles de l'Église de Jérusalem et des alentours n'auraient pas vu les signes précédant la ruine de Jérusalem et auraient été pris au piège ! En faisant fi des instructions du Christ, on tombe dans l'indifférence et dans l'aveuglement spirituel : « Ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme.» (Mt 24, 39).

 

Non seulement le Christ a donné des instructions de vigilance pour la génération qui allait vivre cette grande catastrophe de 66 à 70, mais Il a aussi donné des instructions concernant la génération qui allait vivre la fin des temps. Alors que les signes eschatologiques de la fin des temps sont visibles sous nos yeux, ce qui suppose que nous sommes bien cette génération, on nous dit en Haut Lieu « qu'il est inutile de s'interroger sur la fin des temps » !!!

 

C'est donc grâce à sa vigilance aux signes annoncés par le Christ et grâce aux avertissements des prophètes que l'Église du temps des Apôtres a pu échapper à cette grande catastrophe comme nous le retransmet Eusèbe de Césarée (265-340) dans son Histoire Ecclésiastique :

 

« Le peuple de l'Église de Jérusalem reçut, grâce à une prophétie, l'avertissement de quitter la ville avant la guerre et d'aller habiter une certaine ville de Pérée que l'on nomme Pella. C'est là que se retirèrent les fidèles du Christ sortis de Jérusalem. Ainsi, la métropole des Juifs et tout le pays de la Judée furent entièrement abandonnés par les Chrétiens. »

 

Et à la génération qui vivra et verra les signes de la fin des temps, Jésus lui dit:

 

« Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses [celles que nous sommes en train d'énumérer], sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte. » (Mt 24, 32-33)

 

Ceux qui suivront ce mauvais conseil : « qu'il est inutile de s'interroger sur la fin des temps », ceux-là à coup sûr ne reconnaîtront aucun signe, ils ne se douteront de rien et ne discerneront pas « l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. » (Ap 3, 10)

 

Seuls ceux qui, comme les disciples du Christ au temps des Apôtres, auront pris au sérieux les paroles du Christ, discerneront ces signes eschatologiques : « Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie…Car le temps est proche. » (Ap 1, 3). Seuls ceux-là verront les signes. Mais aujourd'hui les « vierges sages » sont devenues, aux yeux de certains de nos Pasteurs, des « sinistrologues », des hystériques, des illuminés ou des allumés comme ils disent, voire même des prophètes de malheur !

 

La question se pose donc pour nous aujourd'hui : Voyons-nous les signes eschatologiques qui doivent précéder la fin des temps et la réalisation des prophéties eschatologiques concernant l'intervention de Dieu dans les affaires du monde ? Si oui, comment ne pas être surpris lorsqu'au plus haut sommet de la hiérarchie de l'Église on nous dit aujourd'hui, alors que les signes sont là, « qu'il est inutile de s'interroger sur la fin des temps » ?! Or, ce que nous sommes aujourd'hui déterminera ce que nous serons demain !

 

Revenons sur la récupération de Jérusalem par l'armée israélienne en juin 1967, afin de démontrer que ce qui s'est passé en Israël lors de la « Guerre Des Six Jours » est encore et incontestablement un Miracle, une démonstration de la fidélité de Dieu et de ses promesses envers son peuple et que c'est la réponse de Dieu à toutes les nations actuelles. Premièrement à celles qui entourent directement Israël, mais aussi et surtout, aux nations européennes qui ont abandonné depuis belle lurette leur héritage chrétien, et qui, de ce fait, en retombant dans le paganisme le plus ignoble, font remonter à la surface leur antisémitisme viscéral et ancestral ! Hé bien, que toutes ces nations le sachent : désormais Dieu est avec Israël, que ça plaise ou non au monde, cette nation d'Israël restera à tout jamais plantée là, sur sa terre, et aucune puissance ne pourra plus l'en déloger, oracle du Seigneur Dieu :

 

« Je ramènerai les captifs de mon peuple d'Israël… ils ne seront plus jamais arrachés de leur terre. » (Amos 9, 14-15).

 

Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende, que celui qui a des yeux pour lire, lise la prophétie : « ils ne seront plus jamais arrachés de leur terre » !

 

Nous devons nous poser dès à présent de sérieuses questions par rapport aux prophéties qui s'accomplissent sous nos yeux : De quel côté notre cœur balance-t-il ? Du côté de Dieu qui, AUJOURD'HUI, est incontestablement avec son peuple ou du côté de tous ses ennemis qui ne veulent que l'anéantissement d'Israël ? Le Plan de Dieu, selon les prophéties bibliques, c'est la restauration d'Israël en vue de sa conversion prochaine au Messie Jésus. N'oublions pas que Satan veut toujours détruire les plans de Dieu et donc détruire son peuple Israël, c'est ce qu'il a essayé de faire tout au long de son histoire et dernièrement de 1940 à 1945 par la Shoah. Satan, connaissant les Écritures, savait que Dieu allait restaurer le Peuple Juif sur la terre d'Israël et savait que cela était tout proche, donc « sachant qu'il a peu de temps » (Ap 12,12), il a essayé de détruire le peuple Juif. En effet pendant la Seconde Guerre mondiale, Satan, par l'entremise de l'Allemagne nazie, a exterminé six millions de Juifs, c'est-à-dire  les trois quarts des Juifs de l'Europe occupée !

 

Alors, serons-nous avec Dieu du côté d'Israël ou du côté de ses ennemis ? Dieu nous donne la réponse en respectant notre libre arbitre :

 

« Je bénirai ceux qui te bénissent et je maudirai ceux qui te maudissent. » (Genèse 12, 3). « Celui qui vous touche, touche à la prunelle de mon œil. » (Zacharie 2, 7-8). « Ne courez pas le risque d'avoir combattu contre Dieu. » (Actes 5, 39).

 

Imaginez : En 1967 l'Egypte, la Jordanie, laSyrie etl'Irak, donc plus de 50 millions d'Arabes, entourent Israël, un pays d'à peine 3,8 millions d'habitants et se coalisent pour lui faire la guerre afin d'exterminer tous ses habitants !

Aujourd'hui ce n'est plus 50 millions d'ennemis qui entourent Israël, mais près de 200 millions ! Ces nations vont donc courir le risque de combattre contre Dieu puisque leur slogan reste toujours le même : Détruire tout Israël ! Or, en 1967 c'est le Miracle éclatant du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob en faveur d'Israël qui éclate à la face de toutes les nations du monde en commençant par les nations qui se sont coalisées contre Israël lors la Guerre des Six Jours !  

 

Il est évident que ces dites nations n'ont toujours pas compris aujourd'hui ce que Dieu leur avait fait savoir par cette débâcle humiliante de 1967 ! Qu'est-il arrivé par exemple à l'Irak depuis lors ?! Que va-t-il arriver aux nations qui se ligueront encore contre Israël ?

 

« Je poserai Jérusalem face à tous les peuples comme un bloc de pierre impossible à soulever.  Quiconque voudra la soulever s'y écorchera. » (Za 12, 3)

 

Ainsi, Dieu avertit solennellement le monde entier que lorsque celui-ci se liguera contre Israël, il se heurtera à Dieu Lui-Même !!! En effet, en 1967, Israël ne s'est pas réveillé un beau matin en décidant de partir en guerre. Le tout petit État d'Israël s'est réveillé ayant à toutes ses frontières des armées coalisées, les canons pointés sur lui résolus à l'anéantir ! Mais c'est sans compter sur le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob.

 

En six jours (!!!), du 5 au 10 juin, l'armée israélienne a mis en déroute sur tous les fronts, toutes les armées des États arabes coalisés ! Humainement parlant cela était impossible, comme cela était impossible au petit David, sans le soutien miraculeux de Dieu, de vaincre et de tuer d'une pierre en plein front le géant Goliath. L'histoire sainte se répète donc de nos jours !

 

« Aussi toutes les nations de la terre vont-elles se coaliser contre Jérusalem… Ce jour-là, le Seigneur étendra [encore !] sa protection sur les habitants de Jérusalem : le plus chancelant d'entre eux en ce jour-là sera comme David, et la maison de David [Israël] sera là comme Dieu, comme l'ange du Seigneur devant eux. Ce jour-là, je m'appliquerai à exterminer tous les peuples venus attaquer Jérusalem.  » (Za 12, 8-9).

 

Ce qui est arrivé aux nations coalisées contre Israël en 1967, arrivera à toutes les nations qui viendront attaquer Israël à la fin des temps, donc très bientôt et, pour ces nations, la note à payer en ce jour-là sera très salée car elles auront pris le « risque d'avoir combattu contre Dieu. » (Actes 5, 39)

 

Ainsi donc, le 7 juin 1967, la prophétie de Jésus concernant Jérusalem se réalisa à la lettre :

 

 « Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu'à ce que les temps des nations soient accomplis. » (Luc 21, 24b).

 

En conséquence, le fait que Jérusalem soit redevenue capitale indivisible d'Israël après 19 siècles démontre que le temps des nations est sur le point de prendre fin ! Voilà encore un signe irréfutable pour notre époque.

  

 

Les prophéties se réalisent sous nos yeux !
Sommes-nous prêts ?

 

 

 

 

 

 

 

 4ème signe

 

Dans le monde entier, des centaines de milliers de Juifs
se tournent vers Jésus, ce qui ne s'était plus
produit depuis les temps apostoliques !

 

 

 

   

 

 

Signe précurseur de la reconnaissance

du Messie Yechoua par tout Israël !

 

 

 

 

De même aussi dans le temps présent

il y a un reste, selon l'élection de la grâce.

(Romains 11, 5)

 

  

Depuis le début du 20ème siècle et particulièrement après la renaissance de l'État d'Israël, de nombreuses Assemblées messianiques ont vu le jour en Israël et, un peu partout dans le monde, de plus en plus de Juifs croient en Jésus (Yechoua), le Messie. Leur nombre (actuellement plus de 1.000.000 !) augmente chaque jour et ce « phénomène »  n'est pas prêt de s'arrêter bien au contraire ! Le fait qu'un demi-million de Juifs dans le monde entier et en Israël se sont tournés vers Le Messie Yechoua devrait nous faire réfléchir !

 

À cela s'ajoute le fait important que ces Juifs Messianiques ne renient en rien leur tradition juive, ils sont, pourrait-on dire, les nouveaux Judéo-Chrétiens à l'instar de leurs ancêtres Juifs du temps des Apôtres. Et pour des raisons théologiques évidentes, ils quittent le Judaïsme rabbinique actuel pour suivre la voie de Yechoua. Les Juifs Messianiques reconnaissent l'importance de leur identité juive qu'ils tiennent à conserver ainsi que l'importance de certaines de leurs traditions pour autant qu'elles soient en accord avec l'Évangile. N'est-il pas mystérieux et significatif qu'à l'heure actuelle ces milliers de conversions juives se réalisent dans le monde entier ?! C'est effectivement encore un signe de la fin des temps, car la conversion de centaines de milliers de Juifs est la préparation à la conversion de tout Israël qui doit se produire à la veille du retour du Messie comme annoncé par l'Apôtre Paul ... :

 

« Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne persistiez pas dans l'erreur en croyant tout savoir… Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit : Le LIBÉRATEUR viendra de Sion, et il détournera de Jacob [Israël] les impiétés ; et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j'ôterai leurs péchés… Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel O abîme de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses décrets sont insondables et ses voies incompréhensibles ! » (Cf. Romains 11, 25-33)

 

Ainsi, le fait qu'aujourd'hui dans le monde entier des centaines de milliers de Juifs se tournent vers Jésus, en Le reconnaissant comme le Messie, prouve bel et bien, en ce qui concerne Israël et l'établissement du Règne de Dieu sur la terre, que le plan de Dieu révélé par les prophètes est en train de se réaliser sous nos yeux ! On a l'impression que la boucle est bouclée et que l'on revient au temps des Actes des Apôtres ! Étant donné que la Bonne Nouvelle du Royaume a été proclamée dans le monde entier, il est dans l'ordre des choses que désormais cette Bonne Nouvelle du Royaume soit entendue aujourd'hui à la fin des temps par les descendants des fils d'Israël. Beaucoup ont pensé et même écrit, beaucoup pensent encore et écrivent encore aujourd'hui, que c'en est terminé avec les fils d'Israël, le Peuple de Dieu, parce que Dieu, disent-ils, a abandonné ce peuple à la malédiction !

 

D'autres pensent, à tort, que l'Église aurait remplacé  Israël et qu'ainsi toutes les promesses divines concernant Israël seraient toutes exclusivement réservées à l'Église ! Cette théorie appelée « théologie du remplacement »  exprime cette idée : Les Juifs ont rejeté le Christ, donc Dieu a rejeté les Juifs et l'Église est désormais le « Nouvel Israël ». C'est absurde et anti-scripturaire ! De plus, nul ne peut contester un fait évident et contre un fait il n'y a aucun argument qui tienne ! Que ces théologiens ouvrent leurs yeux et qu'ils constatent de visu :

 

 « Dieu a-t-il rejeté son peuple ? Loin de là ! Dieu n'a point rejeté son peuple, qu'il a connu d'avance. Ne savez-vous pas ce que l'Écriture rapporte… De même aussi dans le temps présent il y a un reste, selon l'élection de la grâce.» (cf. Romains 11, 1-5).

 

  

Posons-nous la même question aujourd'hui : Dieu a-t-Il rejeté son peuple ? Les preuves les plus éclatantes sont là sous nos yeux et répondent d'elles-mêmes !

 

Ces centaines de milliers de Juifs du monde entier qui reviennent actuellement à Jésus annoncent la Grande Conversion de tout Israël qui se tournera vers le Messie peu de temps avant l'instauration du Règne de Dieu sur la terre.

 

 

 

Israël est « ressuscité » après 19 siècles d'exil !

 

 

Nous sommes donc dans

la phase finale de la fin des temps !
Sommes-nous prêts ?

 

 

 

 

Vidéo de 12 miniutes

Le mystère d'Israël au coeur du plan de salut de Dieu

 

 


 

 

 

 

    

 

 

 

 

 
 

 

 



04/02/2016
665 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 618 autres membres