VIE NOUVELLE

VIE NOUVELLE

Les phénomènes de Garabandal sont-ils d'origine divine ?

 

 

Les phénomènes de Garabandal 
sont-ils d’origine divine ?

 

 

gara.PNG

 

 

 « Suis-je devenu votre ennemi en vous disant la vérité ? »

(Galates 4, 16)

 

Il n’existe aucune charité pour le mensonge,

mais il faut être charitable envers celui qui est trompé,

et de ce fait lui dire la vérité pour le délier du mensonge, 

comme Jésus nous le dit :
« vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres. »

(Jean 8, 32) 

 

Ainsi, nous nous libèrerons de plus en plus du Malin

qui veut faire passer le FAUX pour le VRAI ! 

 

« Si ce que le prophète a dit au nom du SEIGNEUR 
ne se produit pas, si cela n’arrive pas,
alors ce n’est pas une parole dite par le SEIGNEUR,

c’est par présomption que le prophète l’a dite. »

(Deutéronome 18:22)

 

« C’est le mensonge que prophétisent en Mon Nom ces prophètes ;
Je ne les ai point envoyés, Je ne leur ai point donné d’ordre,

Je ne leur ai point parlé ; 
ce sont des visions mensongères, de vaines prédictions,
des tromperies de leur cœur, qu’ils vous prophétisent. »
(Jérémie 14, 14)

 

 

 

Que le bon sens l'emporte:

 

Si nous devions répondre à cette question de manière directe, sans au préalable passer par une démonstration succincte, et même très simple,  qui prouve l’inanité des phénomènes de Garabandal, nous présenterions les Documents officiels et définitifs de l’Église qui ne reconnait pas les faits de Garabandal comme étant d'origine divine. Nous ne disons pas qu’il n’y a rien eut à Garabandal, l’Eglise dit que les faits de Garabandal NE SONT PAS D’ORIGINE DIVINE…

 

Voir le document officiel de l’Évêché de Santander  ICI

 

Mais par charité fraternelle nous donnerons les preuves, et cela de manière très évidente pour tout un chacun, que lesdits phénomènes de Garabandal ne sont pas d’origines divines comme le stipule clairement le document officiel de l’Église, et chacun en son âme et conscience en tirera ses conclusions !

 

Nous allons donc donner ces preuves et elles seront mêmes confirmer par la Parole de Dieu ! Nous le ferons pour nos frères et sœurs trompés par les promoteurs de la cause de Garabandal qui tentent non seulement de minimiser les décisions et la juridiction de l’Evêque de Santander et de la Congrégation de la Doctrine de la Foi, mais qui, en feignant ignorer l’accord total qu’il y a entre l’évêque de Santander et le Saint Siège, trompent les fidèles en les laissant croire au mensonge.

 

-------------------------------------

 

Tout d’abord nous ne mettons en aucun cas en doute la sincérité des enfants à l’époque des phénomènes de Garabandal, ils ont bien été témoins et acteurs de ces phénomènes extraordinaires qui les dépassaient, mais ces phénomènes n’étaient pas d’origines divines ! L’Église a parlé et les FAITS a posteriori ont démontré et prouvé l’origine (…) de ces phénomènes.

 

1) Tout le monde sait que la prophétie annoncée par Conchita concernant les trois derniers papes après Jean XXIII, après quoi viendra la fin des temps, s’est avérée être une fausse prophétie. Car après le pape Jean XXIII, ce ne sont pas trois papes, mais cinq jusqu’à nos jours  qui l’ont succédé : Paul VI ; Jean-Paul 1er ; Jean-Paul II ; Benoît XVI et François (5 papes donc) et la fin des temps n’est pas advenue pendant et après le pontificat du pape Jean-Paul II qui était le 3ème pape !

 

Une prophétie est une prophétie, elle est vraie ou elle est fausse et elle se vérifie comme le dit la Parole de Dieu : « Si ce que le prophète a dit au nom du SEIGNEUR ne se produit pas, si cela n’arrive pas, alors ce n’est pas une parole dite par le SEIGNEUR,  c’est par présomption que le prophète l’a dite. » (Deutéronome 18:22). Dans ce cas-ci, cette prophétie n’est pas vraie puisqu’elle a été démentie par les faits, et comme dit saint Thomas d’Aquin «Contra factum non datur argumentum » c’est-à-dire : Contre un fait il n’existe pas d’argument.

Les promoteurs de Garabandal pourront argumenter tant qu’ils veulent, et employer tous les sophismes (par exemple l’emploie biblique du terme : signe de contradiction) qu’ils veulent pour accréditer celle qui a, au nom du Ciel, annoncée plusieurs fausses prophéties, ils auront TOUJOURS contre eux LES FAITS.

 

----------------------------------

 

2) Conchita a aussi dit que le grand miracle : « aura lieu un jeudi à huit heures et demie du soir… Il durera quelques minutes... Les malades qui seront présents, seront guéris de tout mal : physique, psychique, mental. Les incroyants recouvreront la foi. Le Padre Pio et le Pape le verront. Il n’y aura pas le moindre doute que c’est l’œuvre de Dieu. »

 

Eh bien, il n’est pas nécessaire d’attendre ce prétendu grand miracle, car le doute sur cette œuvre prétendument venir de Dieu n’est plus de mise, car cette annonce prophétique c’est avérée être également une fausse prophétie ! En disant que le Padre Pio et le Pape verront le grand miracle, il s’agissait pour Conchita du Pape de son temps (donc de Jean XXIII) lorsqu’il était encore vivant et elle pensait la même chose pour le Padre Pio, ces deux personnages devaient de leur vivant VOIR le Grand Miracle !

 

Or, ces deux personnes sont décédées AVANT que n’ait lieu le prétendu grand miracle. C’est ici que les défenseurs de Garabandal, une fois de plus, s’ingénient pour essayez d’argumenter contre les faits et emploient le sophisme pure. Effectivement, le rédacteur (G. Du Pilier) de la traduction en français du journal de Conchita met ceci à la note 82 de la page 79 : « La mort (le 22 septembre 1978) du Padre Pio a, certes, légitimement troublé beaucoup de personnes. Cependant [et c’est ici que commence le sophisme] cette phrase ambiguë peut prêter à diverses interprétations. On peut imaginer que cette apparente contradiction trouvera, peut-être son explication le jour du grand miracle » Fin de la note.

 

« Diverses interprétations. On peut imaginer »  
dit le rédacteur, donc tous le monde peut aller de sa petite ou grande imagination, dire tout et n’importe quoi !

 

« Cette apparente contradiction »      
celle-ci n’est pas une simple apparence, mais elle est une RÉELLE CONTRADICTION pure et simple, une
 RÉFUTATION prouvée par les faits a postériori ! Et contre les faits il n’existe pas d’argument (saint Thomas d’Aquin).

 

« Cette apparente contradiction trouvera, peut-être son explication le jour du grand miracle »       
L’auteur n’est même plus certain, « peut-être » dit-il, le doute l’envahi déjà.

 

Etant donné que le pape Jean XXIII et la Padre Pio sont décédés avant d’avoir vu de leur vivant le prétendu grand miracle comme le prophétisait Conchita, la prophétie est donc FAUSSE ! Même si Conchita ne précise pas de quel pape il s’agit, pour elle il n’y en avait plus que trois après Jean XXIII, donc cela devait être obligatoirement, selon les paroles qu’elle a reçues (dont on se doute bien de qui), soit Jean XXIII ou l’un des trois papes restant selon cette fausse prophétie.

 

Or, les papes Paul VI, Jean-Paul 1er et Jean-Paul II, sont tous les trois décédés AVANT que n’ait eut lieu le prétendu grand miracle.

Et même si en laissant de côté les papes, reste que le Padre Pio est bien décédé AVANT d’avoir pu voir le Grand Miracle.

 

Encore une chose, cette traduction en Français du Journal de Conchita, fut éditée en 1979, le traducteur aurait encore pu espérer que Jean-Paul II pouvait être le pape qui verrait le prétendu grand miracle puisqu’il était le troisième et donc dernier pape selon Conchita. Mais voilà, une fois de plus, les faits contredisent ces fausses prophéties puisque Jean-Paul II n’est plus. Donc, à l’heure actuelle il n’est plus possible, sauf persister dans le déni, d’essayer d’argumenter opiniâtrement contre les faits. Le Padre Pio, Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul 1ER  et Jean-Paul II sont tous décédés : ILS NE VERRONT DONC JAMAIS le prétendu grand miracle ! Contre un fait il n’existe pas d’argument.

 

---------------------------------------

 

3) De plus, Conchita annonce en 1964 à un certain Joey Lomangino, devenu aveugle suite à un grave accident survenu en 1947, qu’il recouvrera la vue le jour du Grand miracle.

 

Nous sommes en 2013 (c’est l’année où j’écrivais cet article), cela fait donc 49 années que ce pauvre homme attend sa guérison et il n’est pas certain qu’il puisse vivre encore longtemps vu son âge actuel (81/82 ans) ! Et si même cela s’avérait finalement être vrai, que le Grand miracle ait lieu, et qu’effectivement, Joey Lomangino, recouvre la vue en ce jour-là……eh bien, pardonnez-moi cette expression, mais cela lui ferait de belles jambes de recouvrir la vue à la fin de sa vie ! C’est un peu macabre, désespérant et déprimant pour ce pauvre aveugle ne trouvez-vous pas ?

 

Mais nous savons que dans la pensée de Conchita au moment des faits, donc lorsqu’elle était encore une jeune ado, au moment où elle disait ces paroles à Joey Lomangino, elle ne pensait absolument pas qu’un demi-siècle allait devoir passer avant que cette guérison ait lieu. Car nous en sommes certains, si elle avait su que cela n’arriverait pas avant un demi- siècle plus tard, elle n’aurait jamais dit cela à qui que ce soit ! Car c’est exactement comme si elle disait : Dans 50 ans, voir même au tout dernier jour de votre vie, cher Monsieur Joey Lomangino, vous allez recouvrir la vue, ce sera le Jour où le Grand Miracle aura lieu. Donc, veuillez patientez jusqu’à là et faite pénitence en acceptant votre aveuglement durant toute votre vie ! C’est cynique, c’est même masochiste, ce n’est pas digne de Notre Dieu trois fois Saint, de Notre Seigneur Miséricordieux !

 

Imaginez le Christ ou la Vierge Marie promettant une guérison à une personne, tout en sachant que cela n’arrivera que plus d’un demi-siècle plus tard ou quelques jours avant sa mort ! Ce serait une bien mauvaise farce et indigne du Ciel ! Quand Dieu guérit, Il le fait instantanément, et cela, pour accréditer les apparitions d’un lieu et surtout pour que l’on ait confiance aux voyants. Cela s’est vu partout où les vraies apparitions ont eu lieu. Lorsqu’à Fatima par exemple, Lucie demande à la Vierge Marie qu’Elle fasse un miracle pour que les gens puissent croire, recevant une réponse positive de la Vierge, elle l’annonce trois mois à l’avance et le miracle à bien eut lieu, ce fut comme on l’a appelé : Le Miracle du Soleil. Le pauvre Joey Lomangino à 81 ans est toujours sans yeux et donc aveugle ?

 

Je pose donc la question : Est-ce vraiment ainsi que le Ciel agit ? Est-ce vraiment digne de la Miséricorde divine ?

 

NOTE : J'ai écris cet article en 2013, et nous avons appris le mercredi 18 juin 2014, le décès de Joey Lomangino ! Donc cet homme n'a même JAMAIS pu  bénéficier de la prétendue guérison divine et voir le prétendu grand miracle prophétisé par Conchita !

 

--------------------------------------

 

Conclusion :

 

Il n’est pas nécessaire de m’étendre plus longuement malgré le grand nombre d’invraisemblances qui concernent les phénomènes qui eurent lieu à Garabandal, ces quelques preuves suffiront pour celui qui est honnête avec lui-même et qui ne veut pas tomber dans le déni.

 

Quand un prophète annonce des choses qui doivent arriver du VIVANT de certaines personnes et que celles-ci ne se réalisent pas, c’est un FAUX prophète, il a été abusé par l’ange déchu qui, ne l’oublions pas, se déguise aussi en ange de lumière, et surtout en notre temps !

 

Dieu, dans son infinie bonté, ne nous laisse jamais dans l’incertitude et le doute face aux faux prophètes, IL a donnée aux communs des fidèles, la plus simple et la plus élémentaire manière de reconnaître un faux d’un vrai prophète :

 

« Si ce que le prophète a dit au nom du SEIGNEUR 
ne se produit pas, si cela n’arrive pas,
alors ce n’est pas une parole dite par le SEIGNEUR,

c’est par présomption que le prophète l’a dite. »

(Deutéronome 18:22)

 

 

 https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 




0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 270 autres membres