VIE NOUVELLE

VIE NOUVELLE

"L'enfer est vide" (pape François)

Article du site Benoit et moi

 

 

 

enfer vide 2.png

L’enfer vide.
Et le Pape se suicide en direct à la télévision

Ou plutôt, il suicide l’Eglise. AM Valli revient sur l’ épisode d’une extrême gravité des propos surréalistes de François dimanche dernier à une émission de la « télé poubelle », qui n’intéresse évidemment pas l’opinion majoritairement athée (tout au plus aura-t-elle ricané), mais dont on aurait espéré qu’elle suscite plus de réactions chez les pasteurs. Pas un mot, pour le moment (sinon du mécontentement derrières les murs ex-sacrés, car beaucoup de membres de la curie comprennent que c’est leur « emploi » même- eh oui! – qui est en jeu). Ce n’est pas le Seigneur, qui dort, ce sont les hommes d’équipage.

 

 

Avec son entretien avec Fazio, le pape a mis
l’Église catholique en liquidation.

Il a déclaré qu’il aimait penser que l’enfer était vide. « Une chose qui m’est personnelle, pas un dogme », a-t-il ajouté, comme pour rendre la déclaration moins sérieuse. Mais il est le pape, le vicaire du Christ sur terre. Chacune de ses déclarations, même si elle est exprimée à un niveau personnel, a un poids spécifique qui ne ressemble à aucun autre. Et il sait bien comment cela fonctionne :  » Si le pape l’a dit… « .

Pourquoi dis-je que par ses paroles, le pape a mis l’Église en liquidation ? C’est simple. Si l’enfer est vide, cela signifie qu’il n’y a pas de jugement. Et s’il n’y a pas de jugement, cela signifie qu’il n’y a pas de péché. Et s’il n’y a pas de péché, cela signifie que notre Seigneur est venu dans le monde pour rien, car un monde sans péché n’a pas besoin de rédemption. Et si notre Seigneur Jésus est venu pour rien, cela signifie qu’il a fondé l’Église pour rien. Et s’il l’a fondée pour rien, cela signifie qu’elle n’est pas nécessaire. Et si elle ne sert à rien, on peut tranquillement l’abolir. Et si elle peut être supprimée, qu’est-ce que le pape peut bien avoir à faire ?

Bergoglio, en mettant l’Église en liquidation, a également mis le pape, et donc lui-même, en liquidation. Suicide. S’en rend-il compte ?

En paraphrasant François, j’aime à penser qu’il ne s’en rend pas compte et que ses facultés mentales ne sont pas en place. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Comme me le disent les amis argentins qui le connaissent, et comme le confirment certains de l’intérieur des palais sacrés, il n’est intéressé que par le pouvoir pour le pouvoir. Et l’image de soi. Après moi le déluge. Il est donc heureux que les Fazios de service s’agenouillent devant lui. Stop. Le reste ne l’intéresse absolument pas. Au contraire, que l’Église soit mise en liquidation lui fait plaisir. Car en réalité, il la méprise.

Au Vatican, cela fait longtemps qu’on le murmure. Numero Uno, comme on l’appelle là-bas, méprise la hiérarchie, il méprise les cardinaux, il méprise les évêques, il méprise toute la machinerie curiale et ecclésiale, une machine qui n’a de sens pour lui que dans la mesure où elle lui permet d’exercer son pouvoir et de cultiver son image.

De nombreuses hypothèses et raisonnements peuvent être faits sur l’origine d’un tel mépris. L’essentiel est que l’idée d’un enfer vide est l’expression non pas d’un esprit miséricordieux, mais du nihilisme. Un nihilisme doctrinal, théologique et liturgique qui avait déjà émergé en abondance, mais qui est maintenant apparu au grand jour avec cette “voce del sen fuggita” [citation célèbre de Pietro Metastasio, librettiste italien du XVIIIe siècle. Se dit en référence à quelqu’un qui, tardivement et vainement, se repent de mots qui lui ont échappé dans un moment d’irréflexion, ndt].

Habillé de péronisme pratique, le nihilisme bergoglien se traduit par une ambiguïté systématique. Qu’il utilise à des fins habituelles : s’exalter et dénigrer l’Église.

L’Église catholique et la papauté se remettront-elles un jour du coup porté par Bergoglio ?

Humainement, c’est difficile. La voix du pape est réduite à celle d’un influenceur superficiel et démagogique. L’Église, en tant qu’institution, perd chaque jour de sa crédibilité. Et maintenant, avec la déclaration papale sur l’enfer vide, elle a officiellement perdu son sens.

Dans les palais sacrés, ils sont consternés. Pas tant pour la foi que pour le sort de l’institution. En tant que fonctionnaires d’une grande bureaucratie, les curiaux ne peuvent pas permettre que l’appareil perde son sens et sa fonction. Si l’appareil s’éteint, ils s’éteignent aussi.

C’est donc une question de vie ou de mort (pas éternelle, évidemment). Et chaque jour qui passe, la situation devient de plus en plus pesante, car l’institution s’enfonce de plus en plus.

Il fut un temps où dans un cas comme celui-ci on aurait procédé à une belle conspiration de palais, mais pour être conspirateur il faut de l’intelligence et du courage, et autour il n’y en a pas. Au lieu de cela, il y a beaucoup de peur, car le tyran est vindicatif et a des espions partout.

Alors on navigue à vue, jusqu’à la prochaine interview, jusqu’au prochain motu proprio. Jusqu’à la prochaine idiotie de Tucho. Essayant de rester en vie en étant invisible.

Des espoirs dans le prochain pape ? Dans mon pamphlet Come la Chiesa finì [« Comment l’Église s’est terminée »], j’imagine qu’après un François Ier, il y aura un François II, puis un François III et ainsi de suite, pendant un bon moment. L’hypocrisie cléricale est sans limite (peut-être que ceux qui le détestent pourront appeler à la béatification de Bergoglio) et le néo-modernisme occupe tous les ganglions de l’institution.

L’Église a été liquidée à la télévision et le pape s’est suicidé en direct, dans un talk-show du soir, pour plaire à ceux qui plaisent. C’est juste ainsi. C’est juste que ce soit la télé qui ait décrété sa fin, au nom de l’audimat. Il ne pouvait en être autrement. Après que l’Église se soit vendue au monde, il ne pouvait y avoir d’autre fin, la télé étant l’expression et la synthèse de la pensée du monde.

Seul le bon Dieu, comme et quand Il le voudra, pourra venir enlever le la pancarte THE END pour écrire un scénario entièrement nouveau. Ou peut-être est-il déjà en train de l’écrire ?

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

Voir aussi :

Si l’enfer est vide.
Alors, à quoi sert l’Eglise?

https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_9155582_202110300742590--1-.png

 



23/01/2024
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 345 autres membres