Vie-Nouvelle

Vie-Nouvelle

Les trois phases de la Parousie

 

 

LES TROIS PHASES DE LA 

 

 PAROUSIE

 

parousie4.png

 

 

 

LE RÈGNE GLORIEUX DU CHRIST

 

SUR LA TERRE

 

 https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png 

 

 

 

 

 

 

 

Première phase :

L’enlèvement de l’Église avant

 

LE JOUR DU SEIGNEUR

 

 

Deuxième phase :

Le jugement des nations ou JOUR DU SEIGNEUR,  
préambule obligatoire à l’instauration
du Royaume de Dieu sur la terre

 

 

Troisième et dernière phase :

L’instauration du Royaume de Dieu sur la terre
totalement renouvelée

 

 

  

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

 

 

 

 

 

PREMIÈRE phase DE LA PAROUSIE :

 

L'ENLÈVEMENT DE L'ÉGLISE AVANT
LE JOUR DU SEIGNEUR

 

 

L'enlèvement de l'Église restée fidèle, que le Fils de l'Homme a promis de préserver du jugement des nations appelé JOUR DU SEIGNEUR, est l’épisode le plus ignoré, voire le plus contesté, de la Parousie.

 

L’enlèvement est donc la toute première phase de la Parousie du Seigneur. L’Église constituée de tous les croyants en Jésus-Christ qui seront vivants lors de Sa Parousie, sera soudainement, en un clin d’œil, enlevée de la terre à la rencontre du Seigneur dans les airs ! (1 Thes 4 : 16-17 ; (1 Cor 15 : 51-52). 

 

Cette première phase de la parousie du Seigneur en Gloire et Majesté a pour but essentiel de prendre les siens avec Lui car il ne laissera aucun de ses bien-aimés dans un monde sur lequel ses jugements vont s’abattre.

 

« Je reviendrai et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi» (Jn 14 : 2-3). 

«Je reviendrai » dit le Seigneur. Il ne fait aucun doute que Jésus fait ici mention de son second avènement, Sa Parousie et « je vous prendrai avec moi ». Il s’agit clairement de l’enlèvement de l’Église à la fin des temps, AVANT le jugement des nations.

« Voici, en effet, ce que nous vous déclarons, d’après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont morts [en Christ]. Car le Seigneur lui–même, à un signal donné, à la voix d’un archange, au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront en premier lieu. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. » (1 Thes 4 : 15-18).

« Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront revêtus de corps incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. » (1 Cor 15 : 51-53)

Lors de l’enlèvement de l’Église, les disciples du Christ toujours vivants au moment de l’avènement du Seigneur seront « changés, en un instant, en un clin d’œil » c’est-à-dire qu’ils ressusciteront. Mais ceux-ci ne devanceront pas tous ceux qui sont déjà morts dans la foi jusqu’à aujourd’hui. 

 

Ainsi, il faut donc savoir que l’enlèvement de l’Église est également synonyme de résurrection. TOUS les membres du Corps Mystique du Christ recevront un nouveau corps glorifié lors de l’enlèvement ! « C’est la première résurrection. » (Ap 20 : 5)

Il faut également savoir que l’enlèvement de l’Église peut avoir lieu à TOUT MOMENT. il ne faut plus attendre que ceci ou cela arrive, car les Signes de la fin des temps sont TOUS, sans aucune exception, actualisés à notre époque, même celui de l’APOSTASIE et celui de l’homme du péché dont parle l’apôtre Paul (Cf. 2 Thes 2 : 1-12) !


Il ne manque plus qu’une seule chose pour que cet « homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu » (2 Thes 3-4), arrive à sa PLEINE et ENTIÈRE stature, que « celui qui le retient encore ait disparu » (v 7). Et qui donc peut encore retenir cet impie, cet homme du péché, de paraître dans toute sa dimension, sinon le Corps Mystique du Christ,  l’Église !  L’Église qui est le sel de la terre (Mt 5 : 13) et empêche par sa présence sur la terre la corruption totale de se développer. Mais une fois l’Église enlevée (disparue) de la terre à la rencontre du Seigneur dans les airs, alors l’impie se manifestera dans toute sa dimension (v 8). Pour l’instant cet homme du péché ne fait que « paraître » (v3) et nous le voyons actuellement, il est sous nos yeux ! Mais lorsqu’il sera totalement sous la puissance de Satan et qu’il fera « toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, avec toutes les séductions de l’iniquité » (vs 8-10), cela voudra dire que le Corps Mystique du Christ (l’Église) aura été enlevé, car « celui qui le retient encore » aura disparu. (v 7).

D’où la recommandation express de Notre Seigneur pour l’Église qui aura à vivre la fin des temps :

 

« Prenez garde à vous-mêmes, que ce jour (le jour du seigneur) ne vienne sur vous à l’improviste ; car il viendra comme un filet. Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. » (Luc  21 : 34-36).

 

 

Ces versets nous prouvent que l’Église, Corps Mystique du Christ, échappera au redoutable JOUR DU SEIGNEUR « à toutes ces choses qui arriveront…  sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre.» Mais comment pourrons-nous échapper à toutes ces catastrophes et calamités apocalyptiques ? La réponse est claire : PAR L’ENLÈVEMENT DE  L’ÉGLISE … à condition toutefois de veiller et de prier en tout temps comme nous le recommande Notre Seigneur. TOUT PEUT donc ARRVIVER a TOUT MOMENT puisque tous les signes de la fin des temps sont actualisés à notre époque !


Ceux qui ne seront pas enlevés à la rencontre du Seigneur dans les airs n’échapperont pas « à toutes ces choses qui arriveront » car : 

 

« En ce jour-là, de deux femmes qui moudront ensemble, l'une sera prise et l'autre laissée (Lc. 17 : 35 ; Mt. 24 : 41) ;

« de deux personnes qui seront dans le même lit, l'une sera prise et l'autre laissée » (Lc. 17 : 35 ; Mt. 24 : 40).

 

Néanmoins, l’enlèvement de l’Église ne sera pas une surprise pour les disciples du Christ qui auront gardé La Parole de Dieu avec persévérance (Ap 3 : 10). En effet, Hénoch, Elie et Jésus savaient qu’ils allaient être enlevés au Ciel. Ainsi en sera-t-il de même pour les disciples du Christ à la fin des temps puisqu’ ils s’y seront préparés durant leur vie en prenant garde à eux-mêmes. Ils auront veillé et prié « en tout temps » et pourront discerner les signes avant-coureurs de la Parousie du Christ.

 

En effet :

 

 « Hénoch marcha avec Dieu, puis il disparut, car Dieu l’enleva. » (Ge 5 : 24). A un moment de sa vie, Hénoch reçu la promesse de la part de Dieu qu’il irait au ciel sans passer par la mort. Jusque-là tous les hommes mouraient, tôt ou tard. Aucun cas d’homme enlevé sans mourir n’avait été relevé. Or Dieu le promit à Hénoch et il le crut. C’est donc « par la foi qu’Hénoch fut enlevé pour qu’il ne vît point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu. » (He 11 : 5). Ceux et celles qui prennent gardes à eux-mêmes, qui veillent et qui prient en tout temps…. sont agréables à Dieu comme le fut Hénoch.

L’enlèvement du prophète Élie lui fut aussi révélé personnellement. En effet, alors qu’il cheminait avec Élisée il lui dit : « Le Seigneur m’enlèvera d’auprès de toi… » (2 Rois 2 : 10). Élie savait donc qu’il allait être enlevé au ciel d’une manière miraculeuse : « Pendant qu’ils marchaient et s’entretenaient, un char étincelant, tiré par des chevaux éclatant de lumière, les sépara ; et aussitôt, Élie fut enlevé au ciel dans un tourbillon de vent. » (2 Rois 2 : 11).

 

Notre Seigneur Jésus-Christ a prévenu ses disciples qu’il allait être enlevé : «Vous verrez le Fils de l’homme monter là où il était auparavant… » (Jn 6 : 62) ; « Jésus lui dit : « Ne me retiens pas ! car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Pour toi, va trouver mes frères et dis-leur que je monte vers mon Père qui est votre Père, vers mon Dieu qui est votre Dieu. » (Jn 20 : 17).

 

Ainsi donc, comme Notre Seigneur, Élie et Hénoch, les disciples du Christ qui lui seront restés fidèles, surtout en ces temps d’apostasie, pourront discerner « les signes des temps » de leur enlèvement (Mt 16 : 3), c’est pourquoi ils s’y préparent déjà particulièrement à cette heure !

 

D’une manière ou d’une autre, Dieu donnera une révélation intime ou fera comprendre aux disciples du Christ que « Le Maître dit : Mon temps est proche » ! (Mt 26 : 18), « Je viens bientôt. Tiens ferme ce que tu as… » (Ap 3 : 11). Il se pourrait même que Dieu leur fasse entendre Sa Voix en disant : « Voici l’époux, allez à sa rencontre ! » (Mt 25 : 6).

 

Certes, l’enlèvement de l’Église sera une opération divine inopinée, brusque comme l'éclair, imprévue et ignorée pour les hommes du monde, sauf pour les disciples du Christ. L’Église restée fidèle saura, et SAIT DÉJÀ par LA FOI que la Parousie du Christ est très proche, c’est pourquoi elle ne sera pas surprise comme le monde !

C'est une révélation qui sera communiquée uniquement aux disciples comme il en est fait allusion ci-dessous :

 

« Jésus fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’il s’en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. » (Act 1 : 11).

 

Qui furent donc les uniques témoins de l’Ascension (l’enlèvement) au Ciel du Seigneur sinon exclusivement les disciples du Christ, c’est-à-dire  l’Église et non le monde. Et à qui donc sera faite la révélation de l’enlèvement sinon exclusivement aux disciples du Christ ?!

 

Ces deux envoyés célestes se présentèrent devant les disciples sous la forme d’hommes vêtus d’habits blancs et leur transmirent un message, une révélation donc : « Il viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel », autrement dit « de la même façon », en privé, en particulier, uniquement pour l’Église. Ainsi, Jésus reviendra tout d’abord enlever Son Épouse, l’Église, AVANT le jugement des nations.

 

Comme l’Ascension (l’enlèvement) du Seigneur fut un évènement incognito pour le monde, et donc d’ordre privé pour les disciples, l’enlèvement de l’Église le sera également pour le monde.  L’Église sera à peine enlevée à la rencontre du Seigneur dans les airs (1 The 4 : 15-18) que commencera le jugement, LE JOUR DU SEIGNEUR. Ce sera la consternation dans le monde ! Tous ceux dans le monde entier qui constateront la disparition soudaine de ceux qui leur étaient proches comprendront instinctivement que quelque chose de GRAVE les attend ! C’est alors que commencera soudainement LE JOUR DU SEIGNEUR :

 

 « Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre; car les puissances des cieux seront ébranlées… car CE JOUR viendra  comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre.» (Lc 21 : 25 & 35)

 

LE JOUR DU SEIGNEUR est donc présenté comme le châtiment de ce monde, et l’Église, l’Épouse du Christ, ne doit ainsi, en aucune façon, y être soumise comme le précise l’apôtre Paul :

 

« Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur ; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent s’enivrent la nuit. Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l’espérance du salut. Car Dieu ne nous a pas destinés à la Colère, mais à l’acquisition du salut par Notre Seigneur Jésus-Christ… » (1 The 5 : 4-9) ;

« A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés dans son sang, serons-nous sauvés par lui de la Colère à venir »  (Rom. 5 : 9).

 

Un autre élément indique que l’Église sera enlevée AVANT que LE JOUR DU SEIGNEUR ne s’abatte sur le monde entier ». Voici cet indice :

 

« Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu de Babylone mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités.» (Ap 18 : 4-5).

 

Ces ordres : « Sortez du milieu de Babylone mon peuple » ou « Voici l’époux, allez à sa rencontre! »  ne peuvent pas être autre chose que le SIGNAL de l’enlèvement de  l’Église.

 

Toutefois, et cela est de la plus haute importance, nous devons être certains qu’au SIGNAL de l’enlèvement, le libre arbitre sera toujours opérant pour chacun des membres du Corps Mystique du Christ. Notre Seigneur ne nous enlèvera pas sans notre consentement libre ! C’est par LA FOI que notre « OUI » au signal de l’enlèvement sera acté par Dieu, nous en avons une première preuve ici :

 

c’est « par la foi qu’Hénoch fut enlevé» (He 11 : 5).

 

Et une deuxième preuve lorsque Jésus prévient ses disciples au sujet de l’enlèvement :

 

« Souvenez-vous de ce qui est arrivé à la femme de Loth. Celui qui cherchera à préserver sa vie, la perdra : mais celui qui sera prêt à la perdre, la conservera. Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée; etc.» (Luc 17 : 32-34).

 

Qu’est-il arrivé à la femme de Loth ? La femme de Loth était sortie de Sodome, en compagnie de ceux qui étaient épargnés, mais son cœur désirait toujours vivre à Sodome, de telle manière qu’elle périt avec cette ville. (Genèse 19 : 17 & 26).

 

Cet épisode biblique nous enseigne une leçon très importante. Il nous montre que Dieu enlèvera uniquement ceux dont le cœur est TOUT entier à Lui et non partagé ! Il en sera ainsi au signal de l’enlèvement, d’où la recommandation du Christ : « Souvenez-vous de ce qui est arrivé à la femme de Loth ».

 

« Tous ces faits ont une signification symbolique : ce sont des figures prophétiques qui nous servent de leçon pour nous avertir de ne pas tolérer en nous de mauvais désirs comme ceux auxquels ils ont succombé et qui ont causé leur perte. » (1 Corinthiens 10 : 6).

« Quant à nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauvegarder l’âme. » (Hb 10 : 39) 

 

Ainsi, avant l’instauration du Royaume de Dieu sur la terre et donc avant l’enlèvement, l’Église et tous les habitants de la terre entière seront soumis à une épreuve ultime avant de pouvoir faire partie du Royaume de Dieu sur la Nouvelle Terre. Comme le furent Adam et Eve, leur fidélité à Dieu était mise à l’épreuve avant de pouvoir bénéficier de la possession éternelle de Dieu ; comme le furent Noé et tous les habitants de la terre avant le Déluge ; comme le furent les Israélites avant d’entrer en Terre Promise. Car lorsque Dieu dévoile qu’une nouvelle phase de son Plan Eternel de Salut va se réaliser (très prochainement), il y a TOUJOURS une épreuve ultime pour toute l’humanité, y compris pour  l’Église.

 

Cette épreuve déterminera si le cœur des hommes de bonne volonté, et surtout celui des disciples du Christ, est totalement au Seigneur ou pas : « Car là où est ton trésor, là aussi SERA ton cœur » dit Jésus. Si le trésor de notre cœur est le Seigneur tout entier, nous passerons l’épreuve avec succès : « Parce que tu as gardé ma parole avec persévérance, moi aussi je te garderai à l’heure de l’épreuve, qui va venir sur l’humanité entière, et mettre à l’épreuve les habitants de la terre. » (Apocalypse 3 : 10).

 

Comme nous le voyons dans ce verset de l’Apocalypse, Notre Seigneur nous révèle qu’une épreuve « va s’abattre sur l’humanité entière pour éprouver les habitants de la terre. » Mais en même temps IL promet à tous ceux qui auront conservé Sa Parole avec persévérance de les garder à l’heure de cette épreuve afin qu’ils puissent la passer avec succès.

 

Il est donc clair que l’Église va devoir traverser cette épreuve au même titre que tous « les habitants de la terre ». Croyants et incroyants sont donc concernés, personne n’échappera à cette épreuve ultime à la fin des temps avant l’instauration du Royaume de Dieu sur la terre.

 

« Parce que tu as gardé ma parole avec persévérance, moi aussi je te garderai à l’heure de l’épreuve, qui va venir sur l’humanité entière, et mettre à l’épreuve les habitants de la terre. » (Ap 3, 10). 

 

Quelle sera donc cette épreuve pour toute l’humanité, y compris pour l’Église à la fin des temps ?! Eh bien… c’est celle par laquelle nous sommes en train de passer actuellement !!!

 

C’est celle dont parle l’apôtre Paul et que nous avons abordé plus haut :

 

« Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant… » (2Thes 2 : 3).

 

« auparavant » de quoi ? « avant » quoi ? Paul le dit au verset 1, AVANT « l’avènement (la Parousie) de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui » (v 1). L’apôtre parle de deux choses dans ce verset : de la Parousie, donc de « l’avènement de notre Seigneur » et de l’enlèvement de  l’Église, « notre réunion avec lui ».

 

Donc il est clair qu’avant l’enlèvement de l’Église, celle-ci, et l’humanité entière, passeront par une épreuve des plus dangereuses pour l’avenir des uns et des autres. C’est  « l’heure de l’épreuve qui va venir sur l’humanité entière pour éprouver les habitants de la terre. » (Apocalypse 3, 10).

 

Si le Seigneur nous dit qu’IL nous gardera lors de cette ultime épreuve parce que nous aurons gardé Sa Parole avec persévérance, cela veut clairement dire que nous devrons y passer, car Il n’a pas dit que nous serons exemptés de cette ultime épreuve, mais Il a dit qu’Il nous gardera durant cette épreuve finale. Et comme nous venons tout juste d’en parler, cette épreuve finale c’est celle par laquelle nous sommes en train de passer actuellement ! Car nous sommes aujourd'hui en pleine APOSTASIE et cette apostasie a pour but de nous séduire et donc de nous faire tomber !

 

Il faut être aveugle pour ne pas voir autour de nous, et dans le monde entier, comment la chrétienté (sans parler du monde) s’est vautrée dans la boue de l’apostasie ! Même les plus résistants sont éclaboussés quotidiennement par cette apostasie qui se répand comme un cancer métastatique au sein-même du Corps Mystique du Christ ! Bref, nous sommes en train de vivre cette épreuve finale et nous devons nous accrocher à La Parole de Dieu « comme une ancre de l’âme, sûre et solide… » (Hb 6 : 19), car cette épreuve ne fait que commencer.

 

A combien plus forte raison devons-nous aujourd’hui résister contre toutes sortes de séductions spirituelles et des tentations charnelles. Car demain, lorsque l’épreuve sera encore plus intense, plus insidieuse et plus féroce, nous n’aurons aucune force d’y résister si nous ne sommes pas forts aujourd’hui dans le Seigneur en comptant sur sa grâce, car ce que nous sommes aujourd’hui déterminera ce que nous serons demain. Par la grâce de Dieu on peut tout !

 

« Mais il m’a déclaré : « Ma grâce te suffit ; ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » Aussi mettrai-je mon orgueil bien plutôt dans mes faiblesses, afin que repose sur moi la puissance du Christ. » (2 Cor 12 : 9)

 

 « Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. » (1 Cor 10 : 12-13)

 

« Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable et il fuira loin de vous. » (Jacques 4 : 7) 

 

Ainsi, cette épreuve ultime de l’Église est une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants n’en doutons pas. (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24,12).

 

La première phase de la Parousie du Seigneur est donc
l’enlèvement de  l’Église  avant le jugement des nations.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

 

 

 

DeuxiÈme phase de la parousie :

 

Le jugement des nations ou JOUR DU SEIGNEUR, 
préambule obligatoire à l'établissement
du Royaume de Dieu sur la terre

 

 

 

« Le voilà arrivé, le temps du châtiment.
Ils sont venus, les jours du règlement des comptes. »
(Osée 9 : 7)

 

 

 

Comme nous l’avons vu plus haut, l’Église sera à peine enlevée à la rencontre du Seigneur dans les airs que commencera le jugement des nations.

Le Seigneur nous révèle en Luc 17 ce qui attend le monde dans la période comprise entre l'enlèvement de l’Église et l'apparition du Fils de l'Homme en Gloire et Majetsé :

 

« Des jours viendront où vous désirerez voir l’un des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez point. On vous dira : Il est ici, il est là. N’y allez pas, ne courez pas après. Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, et les fit tous périr.

Ce qui arriva du temps de Loth arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra.» (Lc 17 : 22-30).

 

« … jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche… le jour où Loth sortit de Sodome… » ces deux évènements sont bel et bien des typologies de l’enlèvement de l’Église. Le jour où l’Église sera enlevée (sortira de « Babylone »), commencera le jugement des nations. Ce sera donc le « Jour du Seigneur » :

 

« C’est un jour pour le Seigneur Dieu des Armées contre tout ce qui est hautain et orgueilleux, contre ce qui s’élève et doit être abaissé. La hauteur de l’être humain sera courbée, la supériorité des hommes sera abaissée : le Seigneur seul sera élevé ce jour-là. Tous les faux dieux seront balayés.

On entrera dans les grottes des rochers et dans les profondeurs de la poussière, loin de la frayeur du Seigneur, de l’éclat de Sa Majesté, quand il se lèvera pour épouvanter la terre [et non pas pour l’anéantir, mais la renouveler par le feu].

 

Hurlez, car LE JOUR DU SEIGNEUR est proche : il vient comme un ravage du Puissant. Le jour du Seigneur arrive, jour cruel, jour de fureur et de colère ardente ; il réduira la terre en un lieu dévasté, il en fera disparaître les pécheurs [et non pas toute la race humaine, il y aura donc des rescapés, les hommes et les femmes de bonne volonté]. Car les étoiles du ciel et leurs constellations ne feront plus briller leur lumière, le soleil s’obscurcira dès son lever, et la lune ne fera plus luire sa lumière.

 

Je ferai rendre des comptes au monde pour le mal, et aux méchants pour leurs fautes ; je ferai cesser l’orgueil des gens arrogants, je rabaisserai le triomphe des brutes. Je rendrai les hommes plus rares que l’or fin, Je rendrai les humains plus rares que l’or d’Ophir [preuve si l’en est qu’il restera des hommes après ce jugement des nations, ce ne sera donc pas la fin du monde].

 

C’est pourquoi j’agiterai le ciel, et la terre tremblera sur sa base, par la fureur du Seigneur Dieu des Armées, PAR LE JOUR DE SA COLÈRE ARDENTE. » (Références : Isaïe 2 : 12-19 ; 13 : 6-13 ; Ezéchiel 30 : 2-3 ; Sophonie 1 : 14-15 ; Joël 1 : 15 ;  2 : 1-2, 11) 

 

L’apôtre Pierre nous donne également des détails sur ce fameux JOUR :

 

« Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée… les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront ! Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera. » (Cf. 2 Pierre 3 : 10- 13).

 

Et bien évidemment l’Apocalypse qui, tout entier, est le livre de la Bible où le Jour du Seigneur est le plus détaillé : « Je fus saisi par l’Esprit AU JOUR DU SEIGNEUR. » (Ap 1 : 10). Saisi par l’Esprit au jour du Seigneur, et ainsi placé directement à la fin des temps, l’apôtre Jean a pu prophétiser sur les événements essentiels qui allaient se produire jusqu’au triomphe du Seigneur.

 

LE JOUR DU SEIGNEUR désigne ainsi un espace de temps au cours duquel Dieu intervient personnellement dans l’histoire des hommes pour accomplir un point spécifique de Son plan. Et il est évident aussi que LE JOUR DU SEIGNEUR n’est pas un jour de 24 heures, mais qu’il prend court à un moment donné dans le temps, directement après l’enlèvement de  l’Église , pour arriver à son paroxysme à la fin des derniers temps, juste avant la Parousie en gloire du Seigneur pour instaurer Son Règne sur la terre. Le « JOUR DU SEIGNEUR » consistera donc en une catastrophe terrestre comparable au déluge et à la destruction de Sodome par le feu.

 

 

 

La deuxième phase de la Parousie du Seigneur est donc

le jugement des nations qui sera le préambule obligatoire

à l'établissement du Royaume des Cieux sur la  terre.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

 

 

 

troisiÈme et derniÈre phase

de la parousie :

 

 

 L’instauration du Royaume de Dieu

sur la terre totalement renouvelée

 

 

 

« De même, quand vous verrez ces choses arriver,

sachez que le Royaume de Dieu est proche »
(LUC 21 : 31).

 

 

« Et l’ange que j’avais vu debout sur la mer et sur la terre, leva la main droite vers le ciel ; puis il jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et ce qui s’y trouve, la terre et ce qui s’y trouve, la mer et ce qui s’y trouve, il jura qu’il n’y aurait plus de délai, mais qu’aux jours de la voix du septième ange, quand il s’apprêterait à sonner de la trompette, alors le mystère de Dieu s’accomplirait, comme il en avait annoncé la bonne nouvelle à ses serviteurs les prophètes. » (Ap 10 : 5-7)

« Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; et il régnera aux siècles des siècles. » (Ap 11 : 15) 5-7).

 

 

Dès que le jugement de Dieu sur les nations sera terminé, la terre et le ciel ayant été complètement renouvelés à travers les grands bouleversements cosmiques et terrestres, c’est alors que « Dieu enverra le Christ qui vous est destiné, Jésus, que le ciel doit garder jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. » (Actes 3 : 20-21).

 

C’est alors que Notre Seigneur Jésus-Christ apparaîtra dans toute sa Gloire et toute sa Majesté aux survivants du JOUR DU SEIGNEUR, sauvés par pure grâce, car « tout œil Le verra » (Ap 1 : 7) ; « Alors on verra le Fils de l'Homme venant dans une nuée avec une Grande Puissance et une Grande Gloire » (Lc. 21 : 27).

 

Et tous les rescapés se verront introduits sur cette Nouvelle Terre et sous ces Nouveaux Cieux « car le premier ciel et la première terre avaient disparu…» (Ap 21 : 1). 

 

« En vérité, je vous le déclare : lors du renouvellement de toutes choses, quand le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi… » (Mt 19 : 28). 

« Au renouvellement de toutes choses », littéralement : « à la nouvelle naissance » du monde ou « seconde genèse », c'est-à-dire la restauration des choses altérées à cause du péché, retour à l'état originel. Il s'agit tout simplement de l'opération par laquelle Dieu rétablira l'humanité dans l'état de sa création, au stade qu'elle devait atteindre au lendemain de l'épreuve d’Adam et Eve, si ceux-ci avaient été victorieux.

Ainsi, « le rétablissement de toutes choses » (Actes 3 : 21)  ou « lors du renouvellement de toutes choses » (Mt 19 : 28) ne s'effectuera qu’au retour du Christ accompagné par son Eglise glorifiée, « La Cité Sainte, la Jérusalem Nouvelle, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, comme une épouse qui s’est parée pour son époux. » (Ap 21 : 2).

 

 « Or, nous attendons, selon la promesse de Dieu, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera. » (2 Pierre 3 : 13) 

 

 

« Car voici, je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; on ne se souviendra plus des choses passées, et elles ne reviendront plus en mémoire. » (Isaïe 65 : 17) ; « Car, comme les cieux nouveaux et la terre nouvelle que je vais créer subsisteront devant moi, dit l’Éternel, ainsi subsisteront votre race et votre nom. » (Isaïe 66 : 22). 

 

 

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu… » (Ap 20 : 1)

 

Les rescapés du jugement des nations vivront donc dans la nouvelle ère promise par le Père céleste, celle du Royaume de Dieu sur la terre dont le Messie sera l’artisan et le garant.

 

Ainsi s’accomplira bientôt la prière du Notre Père répétée des milliards de fois par les disciples du Christ qui attendent ce Règne promis depuis deux mille ans : « Que ton règne vienne et que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. » Mais ne nous imaginons pas que le Règne de Dieu qui vient sur la terre sera seulement historique, c’est-à-dire que le Règne de Dieu qui vient ne serait qu’un simple changement politico-religieux mondial. Au contraire ! Il sera d’ordre eschatologique ! Le Règne de Dieu qui vient introduira, sur Une Terre Nouvelle et sous des Nouveaux Cieux, le reste de l’humanité qui aura échappé à la grande purification eschatologique de la fin des temps.

 

 

IL S’AGIT NI PLUS NI MOINS D’UNE NOUVELLE CRÉATION OÙ SERONT INTRODUITS LE RESTE DE L’HUMANITÉ ET L’ÉGLISE GLORIFIÉÉ, LA NOUVELLE JÉRUSALEM !

 

 

« Soyez plein d’allégresse et exultez éternellement

de ce que MOI, JE vais créer »
(Is 65 : 18)

 

« Voici, JE fais toutes choses nouvelles. »
(Ap 21 : 5)

 

https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

 

 ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES 

LIVRES CONTACT / VIDEOS

 

 

 

 

 



28/05/2018
79 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 696 autres membres