Vie-Nouvelle

Vie-Nouvelle

Le message de la Bible

 

 

Le Message de la Bible 

 

« Celui qui a le Fils a la Vie Éternelle ;

Celui qui n'a pas le Fils de Dieu

n'a pas la Vie Éternelle. »

(1 Jean 5: 12)

 

La Bible est le livre qui a marqué plus que tout autre notre civilisation. Elle est actuellement diffusée dans le monde entier à raison de 30 millions d'exemplaires par an dans quelques 2 000 langues en partie ou dans sa totalité. L'explication de ce grand intérêt est simple : pour un nombre important de personnes, la Bible est le livre par lequel Dieu s'est révélé à l'homme. Elle présente le Créateur de l'univers et le Maître de l'humanité, révélant Sa Personne, Sa Volonté, et Ses Actes.

 

 

Exposé religieux

ou Parole de Dieu ?

 

 

Cette question est à la fois extraordinaire et troublante. Si la Bible est d'inspiration humaine, elle n'est autre qu'un livre religieux parmi tant d'autres. Mais si la Bible est effectivement la Parole de Dieu, rien au monde n'égale son importance pour chacun de nous. Jésus-Christ, lors de son passage sur la terre, déclara : « L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» (Matthieu 4 :4).

 

Un fait est incontestable : les différents auteurs des textes bibliques étaient convaincus de parler et d'écrire les oracles de Dieu. Un leitmotiv de toute la Bible se voit dans ces quelques mots que l'on retrouve si souvent dans les prophètes : « Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel (ou Yahweh).»

 

Jésus-Christ manifesta dans ses discours une confiance absolue dans les Écritures. Pour lui : « ... l'Écriture ne peut être anéantie » (Jean 10 :35) et « Tant que ciel et terre resteront en place, ni la plus petite lettre de la Loi, ni même un point sur un i n'en sera supprimé, jusqu'à ce que tout soit arrivé » (Matthieu 5 :18).

 

 

 

Un seul Dieu

 

 

Le lecteur de la Bible doit prendre au sérieux ces affirmations. La Bible n'est pas simplement un exemple de littérature religieuse, mais elle permet de savoir qui est véritablement Dieu. Dans le livre d'Isaïe, on lit : « Car ainsi parle l'Éternel, le créateur des cieux, le seul Dieu, qui a formé la terre... : Je suis l'Éternel, et il n'y en a point d'autre. Je n'ai point parlé en cachette, ... Moi, l'Éternel, je dis ce qui est vrai, Je proclame ce qui est droit. ... Il n'y a point d'autre Dieu que moi, je suis le seul Dieu juste et qui sauve. Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu, et il n'y en a pas d'autre. » (Isaïe 45 :18-22)

 

Cette déclaration est claire, et comporte plusieurs idées qui ne sont pas évidentes dans notre société contemporaine qui se veut avant tout pluraliste et où tous les « dieux » de toutes les religions se valent !

 

Le Dieu de la Bible dit ...       

                                    

      « qu'il est le seul vrai Dieu et qu'il n'y en a pas d'autre », malgré l'existence au temps d'Isaïe de nombreuses autres religions. Rien de nouveau sous le soleil donc, il nous faut encore aujourd'hui réitérer cette vérité ; …

 

    qu'Il a parlé ouvertement, et que Sa Parole, consignée dans la Bible, est vraie, droite et certaine ;…

 

    que celui qui se tourne vers Lui sera sauvé, où qu'il se trouve dans le monde entier.

 

 

 

Se tourner vers

Le Seul et Vrai Dieu

 

 

La dernière phrase de ce texte invite chacun de nous à se tourner vers le Seul et Unique Vrai Dieu pour être sauvé et restauré. Ce message résonne à travers toutes les Écritures. La Bible s'adresse à une humanité en péril à cause de ses propres fautes, ayant besoin d'être sauvée du juste jugement de Dieu. Par conséquent, il ne suffit pas de savoir ce qu'il dit, mais de suivre ses conseils. Car il est malheureusement possible d'étudier à fond les textes sacrés sans pour autant se tourner vers Celui qui les a communiqués.

 

Jésus, lors d'une confrontation avec les prêtres et les savants religieux de son époque, leur dit : « Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! » (Jean 5 :39-40).

 

Ces hommes avaient raison de sonder les Écritures, mais en refusant de voir en Jésus-Christ celui à qui elles rendaient témoignage, ils passaient à côté de l'essentiel : la vie éternelle. Car le message, la bonne nouvelle de la Bible, se résume dans ce verset bien connu de Jean : « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3 :16).

 

Il convient donc de rappeler les différents éléments de cette annonce si importante pour nous.

 

 

L'amour de Dieu :


« …Dieu a tant aimé le monde... » Cet amour s'étend à toute sa création et à chaque individu. (Voir Matthieu 5 :44-45)

 

Le don de Dieu :

 

« ...qu'il a donné son Fils unique... » L'amour de Dieu se manifeste dans le don de Jésus-Christ, l'éternel Fils de Dieu, qui est venu dans le but de réconcilier l'homme avec Dieu par sa mort. « Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5 :8).

« L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non pas en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés » (1Jean 4 :9-10).

                      
« Victime expiatoire » signifie que Jésus, dans sa mort, a subi le jugement de Dieu à notre place. Il a ainsi payé notre dette, afin que nous puissions en être libérés.

 

Le grave danger :

 

« afin...qu'il ne périsse pas... » Christ est mort pour nous sauver de la juste colère de Dieu qui est « contre toute impiété et toute injustice des hommes » (Romains 1:18). Jésus nous adresse cet avertissement solennel : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.» (Jean 3 :36)

 

Le moyen de salut :

                       

« ...afin que quiconque croit en lui... » Toute question de mérite personnel est exclue. Personne ne pourrait prétendre être digne de la faveur de Dieu. La condamnation de Dieu est formelle : « Il n'y a pas de juste, pas même un seul ; nul ne cherche Dieu ; tous sont égarés, tous sont pervertis ; il n'en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul... » (Romains 3 :10-12). Un coupable ne peut jamais plaider son innocence ; mais il peut implorer sa grâce. C'est cette grâce, ce pardon que Dieu prodigue à quiconque met sa confiance en Jésus-Christ. « Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est pas par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » (Éphésiens 2 :8-9). Sans cette foi en Jésus-Christ, il est impossible de lui plaire. « Car celui qui s'approche de Dieu doit croire qu'il existe et qu'il se fait le rémunérateur de ceux qui le cherchent.. » (Hébreux 11 :6). Demandons le don de la foi qui sauve et elle nous sera accordée.

 

La possession du salut :

 

« ...mais qu'ils aient la vie éternelle… » Telle est la promesse inviolable faite par Dieu à celui ou à celle qui vient à lui dans la foi. Il ne s'agit pas d'un vague espoir dans l'au-delà ; mais d'une réalité présente, précieuse et inaltérable. Nous avons cette assurance de la part de Jésus lui-même : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » (Jean 5: 24) « Celui qui a le Fils a la Vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la Vie » (1 Jean 5: 12). Sans la foi en Jésus-Christ, nul n'a la vie éternelle !

 

Vu l'importance éternelle de ce sujet, nous avons pensé qu'il n'était pas inutile de rappeler cette bonne nouvelle qui est en quelque sorte la raison d'être de la Bible. Comme il serait dommage que quelqu'un accède à une connaissance approfondie des textes bibliques sans pour autant acquérir, par la foi, le pardon et la vie éternelle qui sont en Jésus-Christ. Vers la fin de sa vie, l'apôtre Jean nous laissa cet avertissement solennel : « Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu'il a rendu témoignage à son Fils. ... Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie » (1 Jean 5: 10-12).

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

 

Voulez-vous redécouvrir Jésus-Christ et marcher avec LUI comme guide et sauveur ?  C'est possible !

 

Jésus souhaite tellement établir une relation personnelle d'amour avec vous qu'Il a déjà préparé tout ce qu'il faut pour cela. Ouvrez l'Évangile, et laissez-vous toucher par son Message d'Amour.

 

 

                                           

                                                                                                                                               

 

 

ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES

 

MES LIVRES / CONTACT / VIDEOS

 

 

 



03/03/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 643 autres membres