VIE NOUVELLE

VIE NOUVELLE

La seconde venue du Christ

 

 

Jésus-Christ Revient !

 

Jésus revient.JPG

 
Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel 
 (Actes 1, 11)

 

 

     

Des centaines de prophéties de l'Ancien Testament annoncent deux venues du Messie. Les prophéties concernant sa première venue telle que nous la connaissons depuis 2000 ans se sont toutes réalisées à la lettre et celles concernant sa seconde venue se réaliseront également mais d'une manière glorieuse où « tout œil Le verra » (Ap 1, 7). Ainsi donc, si les prophéties se rapportant à la première venue du Christ se sont toutes réalisées à la lettre, dès lors celles concernant sa seconde venue se réaliseront toutes également à la lettre et sans exception car, nous dit le Christ, " il faut que l'Ecriture s'accomplisse" ( Jean 13, 18).

 

 

 

 

Le  soudain  retour  de  Jésus-Christ  
et  l'urgence  de  s'y  préparer !

 

 

« Vous savez en quels temps nous sommes…
C'est l'heure de vous réveiller…  » 
(Romains 13, 11)

 

 

« Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, et tous les habitants de la terre verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire... Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche. De même, quand vous verrez tous ces évènements se produire, vous pouvez être certains que le Fils de l'homme est proche, à la porte. »  (Evangile selon Saint Matthieu : 24, 30-33)

Le Fils Unique de Dieu, le Seigneur Jésus-Christ est venu une première fois sur la terre comme un homme. Il a séjourné dans ce monde ; il y a souffert ; il y est mort pour le salut de tous ceux qui croient en Lui. Sa résurrection, suivie de son ascension au Ciel où il siège à la droite du Père, a inauguré la période actuelle de la grâce qui dure depuis près de 2000 ans. Période pendant laquelle le Saint-Esprit forme l'Église du Seigneur, celle qui se compose de tous les vrais croyants convertis au Seigneur Jésus-Christ et issus de toutes les nations.       

Mais ce temps de grâce accordée aux nations est sur le point de prendre fin d'une manière subite et extraordinaire par le Retour de Jésus-Christ pour instaurer le royaume de Dieu ! (Cf. St. Irénée ; 5ème livre de son Adversus Haereses). Ainsi enfin, la prière du Notre Père que nous récitons depuis 2000 ans : «…que ton règne vienne...» trouvera son accomplissement plénier en ce jour béni. 

Les signes prophétiques annonçant le soudain retour de Jésus-Christ s'accomplissent chaque jour sous nos yeux ! Pourtant, certains chrétiens ne croient plus à ce grand évènement prophétisé par le Christ Lui-même et rappelé à maintes reprises par les Apôtres ! L'adversaire de nos âmes, Satan, utilisera tous les moyens pour chercher à nous détourner ou à nous éloigner de cette vérité capitale. Ne faut-il pas, hélas, convenir que trop de chrétiens, de nos jours, sont plus soucieux d'entretenir une vie confortable ici-bas que de se préparer pour l'éternité.

 

 

Le retour de Jésus-Christ est une certitude !

 

Il l'a annoncé lui-même : « Je reviendrai ». Les anges l'on répété lors de son ascension : « Jésus... REVIENDRA de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel »  (Actes 1, 11)

 

 


Et à  ceux qui attendent avec ferveur Son Avènement,
Jésus leur dit :

 

 

 

« Puisque tu as gardé ma Parole, que tu as pris à cœur mon appel et que tu m'as attendu avec patience et persévérance, à mon tour je te garderai de l'heure de l'épreuve qui va fondre sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre. Mon retour est proche; tiens ferme ton bien pour que nul ne te ravisse le prix de ta victoire. » (Apocalypse 3, 10-11)

Beaucoup de Chrétiens, surtout de nom, n'attendent plus ou n'ont même jamais attendu l'Avènement de leur Seigneur ! Quelle apathie spirituelle ! Quelle tragédie ! Quelle tiédeur ! «Ainsi, parce que tu es tiède, dit Jésus, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.» (Apocalypse 3, 16). Quand on aime une personne (et quelle Personne!), on L'attend de tout son cœur. Pourtant tous les dimanches à la Messe nous récitons le Credo : «Il reviendra » mais le faisons-nous avec foi et croyons-nous à ce que nous disons ? En réalité, l'attendons-nous réellement ?   

Comment pourrons-nous faire face, comme Jésus nous le dit, aux événements dramatiques et aux temps difficiles qui doivent précéder Son Retour si nous ne nous y préparons pas ?! « Faites donc bien attention, dit Jésus ! Veillez sur vous-mêmes pour que vos esprits ne s'alourdissent pas à force de trop manger, de trop boire, (à force de passer votre temps à tout sauf à l'Essentiel, à force de vous quereller entre vous, à force d'oublier Dieu Lui-même au profit de vos passions et de vos intérêts personnels ou tout simplement à force d'être indifférents à tout ce qui touche le domaine de la Foi.) Faites donc bien attention, insiste Jésus, de trop vous tracasser pour votre vie de tous les jours, sinon ce grand jour vous surprendra tout à coup. Vous serez pris au piège, car il  s'abattra, comme un filet, sur tous les habitants de la terre. Tenez-vous donc en éveil et priez, sans vous relâcher, pour que Dieu vous donne la force d'échapper à tous ces malheurs futurs qui arriveront  et pour que vous puissiez vous présenter debout avec assurance en présence du Fils de l'homme. » (Luc 21, 34-36) 

Jésus disait : « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous. Il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. » (Matthieu 24, 37-39)        

Alors que le monde est au bord du gouffre, les hommes vaquent à leurs occupations comme si de rien n'était. En plus des Signes des derniers temps et des prophéties annoncées et déjà réalisées sous nos yeux, les nouvelles effrayantes du monde, qui chaque jour nous sont montrées, ne touchent même plus nos contemporains, ne les alarment  plus, ne les interpellent plus et ne les incitent même plus à se poser les questions essentielles : Pourquoi ces catastrophes arrivent-elles ? Que signifient-elles ? Pourquoi arrivent-elles en notre temps ? Pourquoi tous ces drames se succèdent-ils à un rythme aussi rapide à notre époque ? Parce que, nous disent les Saintes Ecritures : « LE GRAND JOUR DU SEIGNEUR est proche ; IL ARRIVE TRÈS VITE...» (Sophonie 1, 14)

Plus nous nous rapprochons du Grand Jour du Seigneur plus toutes ces choses vont en crescendo, plus elles s'amplifient et plus elles arrivent à leur paroxysme ! Mais nos contemporains sans foi, et même un grand nombre de ceux qui se réclament de la foi en Jésus-Christ, par un revers de main et haussant les épaules disent : « Cela a toujours été ainsi et continuera toujours à être ainsi ! » Hé bien non ! Cela n'a pas toujours été ainsi !            


Message de Notre Dame d'Akita au Japon en 1973
:        

«... Si les hommes ne se repentent et ne s'améliorent pas, le Père céleste va infliger un châtiment terrible à l'humanité tout entière. Ce sera un châtiment plus grave que le déluge, tel qu'on n'en a encore jamais vu. Un feu tombera du ciel et anéantira une grande partie de l'humanité...Les seules armes qui vous resteront alors seront le Rosaire et le Signe que le Fils a laissé. Priez tous les jours le Rosaire pour vous-mêmes, pour le pape, les évêques et les prêtres. L'action du diable s'infiltrera même dans l'Église...La perspective de la perte de nombreuses âmes me rend triste. Déjà la coupe déborde; si les péchés croissent en nombre et en gravité, bientôt il n'y aura plus de pardon pour ceux-ci...»

 

 

Jésus-Christ revient ! Sommes-nous prêts à Le rencontrer ? 

Réalité ou fiction ? Au lecteur d'en juger

 


Assurément nous sommes bien en train de vivre une période prophétique et eschatologique d'une extrême importance dans le calendrier de Dieu : celle de la fin des derniers temps. Et ce n'est pas nous qui l'affirmons, comme si nous étions poussés par une fièvre d'illuminisme, mais c'est la plus haute Autorité dans l'Eglise qui l'affirme, nous allons le voir !        

Tout d'abord notons que la fin des derniers temps n'a rien à voir avec la fin du monde comme beaucoup le pensent à tort, et comme nous le rappelait encore en 1984 le Cardinal Joseph Ratzinger (alors Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi), quand il évoqua lui-même le thème des « derniers temps » lorsqu'il fut questionné par le journaliste écrivain italien bien connu, Vittorio Messori pour l'élaboration d'un article intitulé : « Voici pourquoi la foi est en crise ». Une importante insertion était consacrée à Fatima et à son troisième Secret. Et à la question du journaliste au Cardinal : « Avez-vous lu le troisième Secret de Fatima ? » le Cardinal répond : « Oui, je l'ai lu ».  « Pourquoi, reprend le journaliste, ce Secret n'est-il toujours pas révélé ? » (nous étions en 1984). « Parce que, cela n'ajoute rien d'autre à tout ce qu'un Chrétien DOIT savoir de la Révélation (concernant les prophéties eschatologiques des derniers temps).   

Et voici que le Cardinal va les énumérer avec une telle force que ses déclarations concernant le troisième Secret de Fatima n'ont plus besoin d'explication tant les choses sont claires, nous sommes bel et bien dans cette phase finale !  Reprenons la dernière phrase du Cardinal en la faisant suivre de ses propres déclarations : « Parce que, dit-il, cela n'ajoute rien d'autre à tout ce qu'un Chrétien doit savoir de la Révélation, c'est-à-dire : Un appel radical à la conversion, la gravité absolue de l'histoire, les périls qui menacent la foi et la vie du Chrétien et donc du monde, l'importance des derniers temps. Les choses contenues dans le troisième secret de Fatima correspondent à ce qu'annonce l'Ecriture. » Référence de cet article en italien : « Ecco perché la fede è in crisi » dans la revue « Jésus », p.79, année 1984.      

« Un appel radical à la conversion » dit le Cardinal.           

Or, depuis 2000 ans l'Eglise prêche la Parole et appelle à la conversion, mais ici le Cardinal renforce et radicalise cette prédication de l'Eglise : « Un appel radical… »  Autrement dit cet appel à la conversion ne peut plus "souffrir" d'attendre : C'est maintenant qu'il faut changer, qu'il faut se convertir, attendre c'est trop tard !

« La gravité ABSOLUE de l'histoire » 

Certes, on savait que l'histoire de l'humanité était grave, mais le Cardinal précise que cette gravité à notre époque est ABSOLUE ! Qu'est-ce à dire sinon que l'histoire des nations est dans sa toute dernière phase historique. Rien ne sera plus comme avant lorsque le Christ reviendra instaurer le royaume de Dieu, mais auparavant le monde entier devra passer par une gigantesque purification, d'où cette « gravité ABSOLUE de l'histoire ! » Dès maintenant, ou nous sommes à Dieu ou au démon, il n'y a pas de position neutre !

Ainsi le Cardinal Ratzinger lui-même emploie ce terme eschatologique « les derniers temps » en appuyant fortement sur leur proximité ! 

« Parce que, dit-il, cela n'ajoute rien d'autre à tout ce qu'un Chrétien DOIT savoir de la Révélation... »        

Mais tous les chrétiens savent-ils ce qu'ils devraient savoir de la Révélation comme le suggère le Cardinal Ratzinger ? Chrétien, sais-tu ce que dit l'Écriture au sujet du temps que nous vivons actuellement, c'est-à-dire LES DERNIERS TEMPS ? Le Cardinal vient de nous le rappeler en quelques mots lapidaires : « la gravité absolue de l'histoire et l'importance des derniers temps.», sous-entendu : la gravité de notre histoire contemporaine, celle de NOTRE génération ! Ces choses ne sont donc pas dites à la légère, et qui plus est, ne sont pas dites par n'importe qui, mais par celui qui aujourd'hui est le Pape Benoît XVI ! Par celui qui a la charge et la responsabilité de toute l'Église et la charge de maintenir la Doctrine de la Vraie Foi Catholique. C'est le Vicaire du Christ qui parle à toute l'Église, il dit que nous sommes bel et bien dans les derniers temps,  les temps eschatologiques dont Jésus et les Apôtres nous ont parlé !     

 

 

 

Le démon a réussi à infiltrer le mal 
sous couvert de bien !


 

Les « fumées » de Satan sont effectivement entrées dans beaucoup de cœurs. Satan a même réussi à faire croire à des millions de Catholiques qu'il n'existait plus et du même coup l'enfer non plus ! Que finalement, comme dit la chanson, « on ira tous au paradis ». Quelle illusion ! Quelle séduction ! C'est la désorientation diabolique, c'est la vague infernale qui balaye le monde actuellement ! Sœur Lucie de Fatima disait encore à son neveu salésien, le P. Valinho : «Je vois par votre lettre que vous êtes préoccupé par la désorientation de notre temps. Il est triste en effet que tant de personnes se laissent dominer par la vague diabolique qui balaye le monde et qu'elles soient aveuglées au point d'être incapables de voir le mensonge ! Leur faute principale est qu'elles ont abandonné la prière ; elles se sont ainsi éloignées de Dieu, et sans Dieu, tout leur fait défaut : « Sans moi, vous ne pouvez rien faire » dit Jésus. Le diable est très rusé et cherche nos points faibles afin de nous faire chuter. Si nous ne sommes pas appliqués et attentifs à obtenir de Dieu la force, nous tomberons, car notre temps est très mauvais et nous sommes faibles. Seule la force de Dieu peut nous tenir debout ». 

Le message est donc clair ! Il nous faut revenir à la prière, car la prière nous rapproche de Dieu et nous Le rend propice.     

Et la plus simple, la plus efficace et la plus sublime des prières, est le chapelet ! Pourtant de nombreux Catholiques désorientés ont répandu tant de mensonges contre la récitation du chapelet comme si cette prière était dépassée, surannée, démodée, trop ancienne, etc. Or, la lumière du soleil n'est-elle  plus ancienne que la récitation du chapelet ? Pourtant, ceux qui critiquent la prière du chapelet ne veulent pas cesser de bénéficier de l'éclat du soleil ! Plus anciens que le chapelet sont aussi les psaumes et, eux aussi, comme les prières qui constituent le chapelet, font partie de la liturgie sacrée. La répétition des Ave Maria, Pater noster et Gloria Patri est la chaîne qui nous élève jusqu'à Dieu et nous attache à lui, nous donnant une participation à sa vie divine, comme la répétition des bouchées de pain dont nous nous nourrissons entretient en nous la vie naturelle ; et nous n'appelons pas cela une chose surannée, démodée, dépassée !            

Il nous faut réciter le chapelet tous les jours. C'est la prière que Notre-Dame a le plus recommandée, comme pour nous prémunir, en prévision de ces jours de désorientation diabolique ! Le démon sait que nous nous sauverons par la prière. Aussi est-ce contre elle que l'ennemi de nos âmes mène sa campagne pour nous perdre. 

 dernière image 2.JPG

 

Le 30 juin 1972 le Pape Paul VI disait avec effroi : « les fumées de Satan sont entrées dans l'Église... » Depuis lors ces fumées se sont répandues à grande échelle parmi le peuple de Dieu ! Les églises se vident, preuve que la foi se perd, preuve que les paroles du Christ sont pour notre temps et que nous sommes donc proches de son Retour, car dit Jésus : « Le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18, 8)

 



L'Arche de notre salut
et Don du Ciel pour
traverser ces temps
de désorientation diabolique :

Le Saint Rosaire
et La Dévotion au Cœur Immaculé de Marie !

 

 

 

Message de Sœur Lucie de Fatima concernant



L'urgence de la conversion :

 

« Maintenant il faut que chacun de nous commence lui-même sa propre réforme ; il doit sauver non seulement son âme, mais aussi toutes les âmes que Dieu a placées sur son chemin. Le démon fait tout ce qu'il peut pour nous distraire et nous enlever le goût de la prière ; nous nous sauverons ou nous nous damnerons... Aussi, dès à présent, ou nous sommes à Dieu ou nous sommes au Démon; il n'y a pas de moyen terme » 


Le Saint Rosaire et La dévotion au Cœur Immaculé de Marie :

« La Très Sainte Vierge, en ces derniers temps, a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire. De telle façon qu'il n'y a aucun problème, si difficile ne soit-il, temporel ou surtout spirituel, se référant à la vie personnelle de chacun de nous ou à la vie familiale, que nous ne puissions résoudre par la prière du Saint-Rosaire. Ainsi donc, avec le Saint Rosaire et par la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, notre Très Sainte Mère, en la considérant comme le Siège de la Clémence, de la Bonté et du Pardon, et comme la Porte sûre pour entrer au Ciel, ainsi nous nous sauverons, nous nous sanctifierons, nous consolerons Notre Seigneur et nous obtiendrons notre salut et celui de beaucoup d'âmes...» 

 


« Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous. »
(Luc 13, 3) 



  barre 10.png
             

A lire aussi :

 

Quatre signes irréfutables 
de la fin des temps !
 

 

                                                          

http://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png



ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES 

 

LIVRES CONTACT / VIDEOS

 

 

 

 

 

                                                                                                                                        

 

 



03/03/2013
56 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 609 autres membres