Vie-Nouvelle

Vie-Nouvelle

Les prophéties de Daniel

 

 Un prophète a parlé !
Ben-Ezra 


Commentaires sur les prophéties de Daniel
concernant la fin des temps 

La statue aux pieds d'argile 
Les 4 bêtes du livre de  Daniel  

L'Antichrist qui est-il ?

 

 

ben.png

 Ben-Ezra, de son vrai nom, Manuel Lacunza, 
(1731 - 1801)

 

 

 

Bien que les commentaires de J. Ben-Ezra, sur les prophéties de Daniel et sur l'Antichrist datent déjà de plus de deux cents ans, ils n'en sont pas moins totalement inconnus du grand public, et pour ainsi dire inédits. 

L'apparition de son ouvrage ( La Venue du Messie en Gloire et en Majesté) fut saluée avec enthousiasme, aussi bien dans les milieux littéraires que dans les milieux religieux, et produisit une grande impression. Des membres du clergé, en grand nombre, embrassèrent les vues de Ben-Ezra, et si la latitude de les propager leur eût été laissée, il n'est pas douteux que la conséquence en aurait été un réveil religieux de l'Eglise d'une incalculable portée. Malheureusement ce ne fut pas le cas puisque cette œuvre monumentale de Ben Ezra fut mise à l’Index par l’Eglise pour des raisons obscures !


Qui était Ben-Ezra ?

Ben-Ezra, prêtre jésuite, n'était que le nom de plume de Manuel Lacunza, né à Santiago du Chili en 1731. Son père était Juif, il tenait un commerce et vit d'un œil indifférent le jeune garçon fréquenter un établissement d'éducation jésuite. Quand Manuel eut atteint l'âge requis, il entra dans la Compagnie de Jésus.

Sur ces entrefaites, les Jésuites furent chassés du Chili et allèrent se réfugier à Imola, en Italie. C'est là que, vers 1793, Ben-Ezra publia son œuvre capitale, intitulée : LA VENUE DU MESSIE EN GLOIRE ET EN MAJESTÉ. Durant plusieurs années, cette œuvre avait circulé en manuscrit. Les pages que nous allons présenter au lecteur sont extraites de cet ouvrage.

« Le but que je me suis assigné — écrit l'auteur dans sa préface — est, en premier lieu, de réveiller les prêtres, de les obliger à secouer la poussière de leur Bible, de les convier à une nouvelle étude, à une étude plus attentive, plus profonde, du livre divin. Car, bien qu'étant le livre propre du sacerdoce, tout comme sont propres à n'importe quel artiste les instruments de son art, la Bible paraît leur être le plus inutile de tous les livres. Quel bien ne pourrions-nous pas attendre de cette nouvelle étude si elle était entreprise par tous les prêtres instruits, par tous ceux qui se sont constitués les maîtres et docteurs de l'Eglise !... »

Plus de deux siècles se sont écoulés depuis que cette œuvre immense a vu le jour, sans que, jusqu'ici, les sages conseils ou le bel exemple de Lacunza aient réussi à produire l'effet désiré. Il paraît évident que le bon abbé a manqué son but. Si, au lieu de parler aux docteurs de l'Église, il se fût adressé à la masse, il est très possible que son travail eût porté d'autres fruits, plus nombreux et meilleurs. Malheureusement, comme dit plus haut, son oeuvre fut mise à l'Index par l'Eglise.

C'est cette erreur de tactique que nous nous proposons de réparer en publiant quelques-uns des chapitres notoires de l'œuvre de Lacunza, dont le talent et les connaissances remarquables le classent parmi les plus savants spécialistes en pénétration des Écritures prophétiques, et dont les conclusions, si magistralement développées, peuvent difficilement être réfutées !

 

 

 

TABLE DES MATIÈRES

fleche_d_mini.jpg

 

 

 

ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES 

MES LIVRES / CONTACT / VIDEOS

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 



05/10/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 643 autres membres