Vie-Nouvelle

Vie-Nouvelle

Si tu veux aller loin : Première partie

 

 DEFAITE OU PLENITUDE 

 

 

1.  LE PREMIER CHOC

 

 

 

 Tes trois ennemis.

Quelle surprise! C'est exactement comme si l'on recevait une gifle en pleine figure. Après la découverte de Dieu, c'est la découverte du mal. Je veux dire ceci: avant la nouvelle naissance, on est plus ou moins conscient de l'existence du mal. Les guerres, les famines, les camps de concentration, la pollution, la corruption, etc., toutes ces choses ne nous laissent pas insensibles.

Mais une fois nés de nouveau, nous voyons le mal, à la lumière de la face de Dieu, prendre pour nous des proportions terribles. Nous en devenons conscients comme jamais auparavant. Nous souffrons de voir dans quel état se trouve réellement le monde, l'incroyable folie des hommes, leur plaisir à faire le mal, leur ignorance de Dieu, leur vie sans horizon spirituel. Nous voudrions que tous comprennent ce que nous savons; notre coeur est pénétré de la souffrance de Dieu, de cette douleur exprimée en Christ crucifié, de l'amour de Dieu pour le monde qui l'a rejeté. Nous commençons à mesurer l'étendue du mal et à connaître sa véritable nature.

 

Parce que tu appartiens maintenant à Dieu, les forces du mal se dressent contre toi. Elles ne peuvent te vaincre, car Christ est plus fort qu'elles; mais elles sont puissantes et dangereuses: tu fais bien de connaître leurs dispositions et de les affronter avec les armes de Dieu.

Le mal provient de trois sources : Du diable, du monde et de la "chair" (le péché qui habite en toi)

Ton premier ennemi : le diable.

Le Moyen Age nous a légué une conception du diable fausse et absurde. Les gens s'imaginent souvent que c'est une bête plus ou moins mythologique, encornée et habitant l'enfer, qui sort de temps à autre pour nous pousser à commettre un péché quelconque. La vérité biblique à son sujet est bien différente.

Il faut lire Ezéchiel 28: 12-19 et Isaïe 14: 12-14. Les deux passages ne peuvent s'appliquer à un autre que Satan. Ils nous révèlent que cet être fut créé par Dieu sans péché et qu'il était le plus puissant des esprits, d'une beauté et d'une intelligence extraordinaires. Il était même le chérubin protecteur de la présence de Dieu. Mais "son coeur s'est élevé à cause de sa beauté" ; il n'était pas satisfait de son état, il voulait être "semblable au Très-Haut". En cet instant, il fut " précipité" et perdit son intimité avec Dieu; mais il est toujours en liberté et Dieu permet qu'il détienne provisoirement une grande autorité. Malgré cela, il est devenu l'ennemi implacable de Dieu (son nom "Satan" veut dire "l'ennemi"), sachant que le jour viendra où il sera jeté dans l'abîme et finalement en enfer (Apocalypse 20:1-3, 10). Le feu éternel a été préparé spécialement pour lui et ses anges; les hommes qui le suivent partageront inévitablement son sort (Matthieu 25 : 41).

Cet être terrible a entraîné avec lui dans sa chute, semble-t-il, le tiers des anges (Apocalypse 12). Il a encore accès au ciel (Job 1:6-12) et dans le monde invisible il combat les anges de Dieu et accuse les disciples du Christ (Apocalypse 12:7-10) (Le mot "diable" veut dire "le calomniateur" : c'est l'accusateur qui attaque par derrière). Il contrôle une vaste hiérarchie démoniaque dans les lieux célestes, que nous devons affronter avec les sept armes de Dieu (Ephésiens 6:11-18). Ces armes ne comprennent, cependant, aucune défense pour celui qui tourne le dos à l'ennemi. Le diable cherche qui il dévorera, mais nous devons lui résister avec une foi ferme et il fuira loin de nous (Jacques 4:7 ; 1 Pierre 5 :8, 9), car celui qui est en nous est plus grand que celui qui est dans le monde (1 Jean 4:4).

Le but de Satan n'est pas nécessairement celui de pousser les gens à" pécher", mais surtout de les détourner de la vérité du Christ, qui seul nous donne une image juste de Dieu. Il veut fausser notre idée de Dieu afin de se faire passer lui-même pour Dieu. Il n'a jamais changé d'objectif: il veut être "semblable au Très-Haut". Pour lui, peu importe qu'un homme soit philosophe ou ignorant, citoyen respectable ou débauché, religieux ou athée; ce qui l'intéresse, c'est l'aveuglement de cet homme en ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ (2 Corinthiens 3:14 ; 4:3, 4). Il est sans pitié !

Ton deuxième ennemi : le monde.

La Bible fait une distinction entre la terre et le monde. Lorsque Dieu créa la terre, il qualifia tout son ouvrage de "très bon" (Genèse 1:31). "La terre", c'est notre planète matérielle dont toute la beauté et les multiples formes de vie reflètent la grandeur et la joie du Créateur (Romains 1:20). Dieu plaça le premier homme et sa femme dans le jardin de cette terre et les appela ensemble "son image" (Genèse 1:27) en disant que c’était "très bon".  Quelle beauté que le mariage comme Dieu le concevait! Quelle tragédie que la chute soit intervenue !

La théologie chrétienne, à partir du troisième siècle, fut profondément influencée par la philosophie grecque, surtout par le néo-platonisme qui introduisit la notion d'une opposition entre l'âme et la matière. Provenant presque certainement d'Asie, elle enseignait que l'âme seule est pure alors que la matière est essentiellement mauvaise. Elle est encore aujourd'hui à la base de l'hindouisme et du bouddhisme; elle explique l'ascétisme et aussi l'immoralité de l'Europe au Moyen Age, ainsi que d'autres anomalies dans l'histoire de la chrétienté. Or, cette conception est en flagrante contradiction avec la pensée biblique.

Le monde, selon la Bible, est tout autre chose que la terre; il est foncièrement mauvais. L'expression "le monde" (en grec: kosmos) signifie quelquefois, "les cieux et la terre" ou "l'univers", le vaste système cosmique dont Dieu est l'auteur; mais presque toujours elle signifie le système mondial que les hommes se sont construit et que Dieu condamne. Il n'est pas soumis à l'autorité de Dieu; il a même envahi la terre, en la polluant, en l'abîmant et en la dégradant par sa folie et par ses injustices.

La Bible révèle la vérité étonnante et effrayante que le dieu de ce monde, c'est Satan (2 Corinthiens 4 :4). Il est appelé également "le prince de la puissance de l'air" et "l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion " (Ephésiens 2:2). Jésus l'appelle "le prince de ce monde" et il ajoute qu'il est déjà jugé (Jean 12:31 ; 14:30)-heureusement! Puisque son désir est d'être, "semblable au Très-Haut", il encourage et inspire chez l'homme la création d'une civilisation avancée, le développement des arts, des sciences, de la religion même, afin de pouvoir s'attribuer une gloire semblable à celle de Dieu.

Puisqu'ils rejettent le Dieu véritable, celui dont Jésus-Christ est l'image, les hommes adorent inévitablement un autre dieu, celui qui est son ennemi. Paul dit que Satan a aveuglé l'intelligence des incrédules pour les empêcher de comprendre l'évangile du Christ (2 Corinthiens 4 :4). Jean dit que le monde entier est sous la puissance du malin (1 Jean 5 :19) .Il n'est donc pas étonnant que Dieu nous interdise l'amour du monde et des choses qui sont dans le monde, car "si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui" (1 Jean 2:15). Jésus avertit les disciples, disant: " Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous (Jean 15:18)". Comprenons-le bien, le monde est notre ennemi. Il n'a aucune place pour Jésus. A sa naissance, le monde le renvoya à l'écurie et, dans la fleur de son âge, le condamna, l'injuria, le tortura, en le clouant sur un tronc d'arbre.

La terre, malgré son exploitation par l'homme, est encore une joie pour l'enfant de Dieu. Chaque fleur, chaque aurore, chaque créature est pour lui un' miracle de sagesse divine. Mais il voit le monde plutôt comme un sujet de tristesse, d'angoisse. Alors qu'autrefois il s'y sentait chez lui, maintenant tout est changé; il sait qu'il n'appartient plus à son système ni à son dieu. Il appartient à un autre royaume, à celui du Dieu véritable.

Jésus dit: "Prenez courage! J'ai vaincu le monde" (Jean 16:33). Et encore: "Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son Fils" (Jean 3:16).

Il y a deux façons d'aimer le monde !

Ton troisième ennemi: le péché qui habite en toi (Romains 7:7-21).

Mais le pire, ce qui nous choque le plus, c'est la découverte de la présence du mal en nous personnellement, malgré la nouvelle naissance. Nous constatons, avec chagrin et tout humiliés, que nous sommes encore capables de pécher. Nous sommes conscients de pensées, de paroles et d'actes qui ne glorifient pas Dieu.

Nous sommes, avec raison, profondément troublés. Certains enfants de Dieu le sont au point même de douter de leur salut. Comment, se disent-ils, un enfant de Dieu peut-il encore pécher ? Notre conscience morale est alors terriblement sensibilisée par l'Esprit et la Parole de Dieu. Nous commençons à identifier une foule de péchés qu'hier encore nous tolérions ou dont nous étions tout à fait inconscients. Nous sommes écrasés par le sentiment d'indignité, de culpabilité vis-à-vis de ce Christ qui a payé nos faillites au prix de son sang.

Mais prends courage, mon frère! L'apôtre Paul lui-même, dans ses écrits, avoue qu'il avait le même problème que toi. A ce propos, il faut étudier surtout les chapitres 6, 7 et 8 de sa merveilleuse lettre aux Romains. Dans ces chapitres, il analyse à fond le problème et nous montre la solution divine. Ces chapitres sont peut-être l'écrit le plus profond de toute la littérature du monde. On peut passer toute une vie à les étudier sans les épuiser; on y découvrira toujours plus de richesses et de signification. Il faut donc s'y prendre jeune !

Dans le chapitre 7, où Paul décrit son angoisse et les conflits qui agitent son âme, il parle de la puissance du péché. Dans le chapitre 8, il décrit l'action toute-puissante de l'Esprit de Dieu qui triomphe du péché dans sa vie. Il reconnaît la puissance du péché, il ne la minimise pas, mais il affirme que la puissance de Dieu est plus grande. Dans le chapitre 6, il parle de deux esclavages : l'esclavage du péché et l'esclavage de Dieu. Or, qu'il le veuille ou non, l'homme est esclave; il est maîtrisé par un virus qui envahit tout son être et que la Bible appelle le péché. C'est un véritable cancer spirituel, une maladie mortelle contre laquelle aucun homme, fût-il le plus puissant, ne peut résister. Une seule cellule de leucémie dans le sang suffit pour nous condamner et nous tuer; elle est plus forte que nous. Le péché est un esclavage; nous ne pouvons absolument pas y échapper à moins de changer de maître. Mais quand j'accepte l'autorité de Jésus- Christ, quand je lui abandonne mes droits, la puissance du péché est brisée.

Paradoxalement, je suis affranchi, je deviens libre, non par mes efforts mais par une force supérieure à celle du péché, par le Christ qui habite en moi. Ma volonté, enfin libérée, trouve sa raison d'être en s'intégrant dans celle de mon Créateur.

Nous ne pouvons rien faire pour naître de nouveau, ni pour mériter le pardon de Dieu; nous l'acceptons comme une grâce. De la même manière, nous ne pouvons rien faire pour nous délivrer de la puissance du péché. Nous n'avons qu'à accepter la délivrance comme une grâce de la part de Dieu. L'Esprit de Dieu n'oblige jamais un pécheur à se convertir, il le laisse libre d'accepter ou de refuser; il respecte aussi la volonté du croyant, il ne le sanctifie pas de force. Dès que nous le laissons libre, il agit. La fonction de l'Esprit de Dieu est comme la sève qui monte dans l’arbre ; elle traverse les branches pour former les feuilles, la fleur, les fruits et la semence, permettant à l'arbre de se reproduire. Au printemps, lorsque ce processus commence à se manifester, une somme extraordinaire d'énergie est libérée, mais nous ne voyons pas l'arbre faire un effort quelconque; la vie agit en silence. De la même manière, le Saint-Esprit produit spontanément la vie du Christ en nous; la fleur de son caractère apparaît pour donner le fruit d'une maturité spirituelle.

 

 

  https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_2848546_201310114104492.jpg


 2. TON CONFLIT INTERIEUR

 

https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_2835283_20131008351542.jpg

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

 

ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES 

LIVRES / CONTACT / VIDEOS

 

 



31/01/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 643 autres membres