VIE NOUVELLE

VIE NOUVELLE

Prédestiné à être

                

prédestination.png

 

 

 

prédestinés à être

 

ce que nous devons être

 

par Dieu, en Dieu et pour Dieu

 

 

 

Nous ne pouvons être autre chose que ce que nous sommes dans la Pensée éternelle de Dieu. Celui qui a trouvé sa voie, qui est celle que Dieu lui a destinée, est en harmonie totale avec lui-même.

 

Si un oiseau voulait être autre chose qu'un oiseau, ses semblables, s'ils pouvaient parler ou penser, le prendraient pour un fou. De même est « fou » (décentré) aux yeux de Dieu, tout homme qui croit exister et être en dehors de Lui. Est « fou » également ou aliéné l'homme qui se prend pour ce qu'il n'est pas en Dieu ! D'où les interventions divines à notre égard, afin que nous devenions ce qu'Il veut que nous soyons selon le dessein qu'Il a formé pour nous de toute éternité en son Fils Eternel. (Saint Paul en parle dans toutes ses lettres)

 

Nous sommes prédestinés à être ce que nous DEVONS être par Dieu, en Dieu et pour Dieu. Mais cette prédestination ne se réalise harmonieusement qu'à la seule et unique condition de notre réponse positive à Dieu, de notre OUI à l'OFFRE du salut en Jésus-Christ, c'est la première étape de notre réorientation et divinisation en Dieu, et dès ce moment, ce ne sera plus nous qui réaliserons ce que nous devons être EN DIEU par notre prédestination, c'est la grâce sanctifiante versée en nous par le don du Saint-Esprit qui fera de nous ce que Dieu veut que nous soyons par sa volonté, ce que nous sommes réellement en Lui de toute éternité : « Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais » (Jérémie 1 : 5a). L'harmonie est là, la quiétude est là, la plénitude de la paix est là, se laisser conduire par l'Esprit, se laisser façonner par Lui et correspondre au Modèle éternel en Lui, correspondre à notre Archétype éternel en Dieu : Jésus-Christ Fils éternel du Père.

 

« … et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations. » (Jérémie 1 : 5b)

 

Avant notre naissance déjà, Dieu nous a consacrés et établis pour être ce qu'Il attend et veut que nous soyons dans le temps ici-bas. Jérémie, lui, était prédestiné à être prophète des nations, c'était sa raison d'être, et chacun est appelé à être ce que Dieu a fait de lui en le créant. C'est le créateur qui décide de ce que sera son œuvre, de même étant donné que c'est Dieu Notre Créateur qui nous a faits, nous ne pouvons pas être autre « chose » que ce que nous sommes devenus entre Ses mains.

 

Certes, nous ne voyons pas de suite, dès notre plus jeune âge, ce que nous sommes appelés à devenir dans le futur ; nous avons des intuitions, des désirs. Déjà certaines personnes dès l'enfance sentent ce qui les attire et spontanément elles font des choses « naturellement » sans forcer mais si aisément que cela semble être leur raison d'être. Mais ensuite, le temps passant et les aléas de la vie faisant leur œuvre, l'enfant « disparaît » et ainsi disparaît avec lui sa spontanéité, ses intuitions créatrices, en un mot sa raison d'être disparaît d'où les paroles du Christ : «Vraiment, je vous l'assure : si vous ne vous convertissez pas et ne redevenez pas comme des petits enfants, vous ne pourrez jamais entrer dans le Royaume des cieux. » (Matthieu 18, 3). 

 

Tant que l'homme ne correspond pas à ce que Dieu a voulu qu'il soit de toute éternité, il sera constamment dans des peines et des déceptions sans nombre, il ne sera pas lui-même et donc ne parviendra pas à trouver le bonheur parce qu'il ne se réalisera pas.

 

                                                                                                                                            

                                                                                                           


ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES 

 LIVRES / CONTACT / VIDEOS

 

 

 

 



03/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 628 autres membres