Vie-Nouvelle

Vie-Nouvelle

Si tu veux aller loin : 4. La plénitude de l'Esprit (Fin)

 

 

4.  LA PLENITUDE DE L’ESPRIT

plénitude 1.jpg

 

 

 

  

"Soyez remplis de l’Esprit"
(Ephésiens 5:18).

 

Tous les enfants de Dieu ont le Saint-Esprit, mais tous n’ont pas la plénitude de l’Esprit. On suppose trop souvent que cette plénitude est un "luxe" spirituel, réservé à de rares privilégiés. Pourtant Dieu veut que nous soyons tous "remplis jusqu’à la plénitude de Dieu", expérience que Paul identifie avec "la connaissance de l’amour de Dieu qui surpasse toute connaissance" (Ephésiens 3:14-19) ! Peu de chrétiens semblent comprendre cela; beaucoup se contentent d’une vie spirituelle médiocre ou pauvre. Mais, aux yeux de Dieu, la plénitude de l’Esprit n’est pas un luxe : elle est une nécessité. Dieu l’exige. "Soyez remplis de l’Esprit", c’est un ordre.

Par la nouvelle naissance, nous entrons dans le royaume de Dieu, mais pourquoi rester à la frontière ? Dieu nous a sauvés de l’enfer, ce n’est pas pour nous abandonner ensuite au bord de la route ! Dieu étant infini, la vie éternelle a nécessairement des possibilités sans bornes. Pourquoi limiter son esprit par notre incrédulité ? Vise haut !

 

 

Les deux niveaux d’expérience chrétienne

Dieu fait une distinction entre le chrétien spirituel et le chrétien charnel (1 Corinthiens 3:1-3). Le chrétien charnel est comme un bébé encore au biberon. Ses sens spirituels sont si peu développés qu'il ne peut sonder les profondeurs de Dieu. Le bébé spirituel est à l'A.B.C., alors que l'homme fait, le chrétien adulte, peut discerner entre le bien et le mal et il est capable d'instruire d'autres personnes concernant les choses de Dieu.

 

Dans Romains 8:5-7, Paul parle de ceux qui s'affectionnent aux choses de Dieu et de ceux qui s'affectionnent aux choses de la chair. Ainsi, le chrétien spirituel est l'homme qui abandonne à Dieu tous ses droits; il croit en Jésus-Christ pour toutes choses; il fonce de tout son coeur pour faire sa volonté. Dieu peut remplir ou posséder un tel homme: il l'utilise au maximum. Le chrétien charnel, au contraire, est toujours attiré par les choses de ce monde et par le péché. Il néglige les moyens que Dieu lui donne pour approfondir sa vie spirituelle. Il reste toujours faible, ballotté et attiré à droite et à gauche par toutes sortes de choses qui ne profitent pas a sa croissance spirituelle. Il est toujours souffrant, angoissé, parce qu'au fond de lui-même, il connaît la vérité et il aime Dieu; il désire réellement faire la volonté de Dieu, mais dans la vie de tous les jours il est incapable de la réaliser. C'est un enfant de Dieu, mais qui est encore un petit bébé. Un bébé nouveau-né est délicieux! Alors qu'un bébé de quarante ans, cela fait pitié. Le chrétien spirituel, c'est celui qui est rempli de l'Esprit de Dieu. Le chrétien charnel a l'Esprit de Dieu en lui et avec lui, sinon il ne serait pas enfant de Dieu, mais il se prive de la plénitude de l'Esprit.

 

 

Différence entre installation et réparation !

La différence peut être illustrée par une analogie. Deux maisons l'une à côté de l'autre ont toutes les deux la même installation d'eau et d'électricité. Dans l'une de ces maisons, l'installation est en bon état; quand on en a besoin, on peut avoir de la lumière, de l'eau à volonté. Dans l'autre maison, il y a des pannes d'électricité, des fuites d'eau; on ouvre le robinet pour n'obtenir que quelques gouttes; on ouvre l'interrupteur et voici que la lampe s'est cassée et n'a pas été remplacée. Pourtant les deux maisons ont l'eau et l'électricité. Chez le chrétien charnel, on n'a pas la garantie de cette abondance permanente dont jouit le chrétien spirituel. Il a besoin d'appeler le divin plombier, le divin électricien pour venir remettre en état son installation.

 

 

La plénitude, pour quoi faire ?

 

Dans les Actes des apôtres, on voit que les disciples sont souvent remplis du Saint-Esprit et que cette plénitude a surtout pour but de rendre efficace leur témoignage en faveur du Christ. Ainsi, le jour de la Pentecôte, trois mille personnes sont convaincues et converties. Au chapitre 4 : 8, Pierre n'a pas peur, devant les autorités responsables de la crucifixion de Jésus, de dénoncer leur crime. Au verset 31, en sortant de prison, ils annoncent la Parole de Dieu avec assurance (le mot grec veut dire "avec audace"). Au chapitre 11:24, nous lisons que Barnabas, le coéquipier de Paul, est plein d'Esprit-Saint. En 13: 9, Paul dénonce le sorcier Elymas et enchaîne le démon. Dans tous ces cas, nous voyons que l'Esprit, par sa plénitude, apportait à la parole et au témoignage des apôtres l'autorité de Dieu. Jésus dit que le Saint-Esprit, en venant parmi les croyants, aurait comme but de faire connaître le Christ (Jean 15 :26, 27 ; 16:13, 15). "Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus". En même temps, "la multitude de ceux qui avaient cru n'étaient qu'un coeur et qu'une âme... Tout était en commun entre eux... et une grande grâce reposait sur eux tous" (Actes 4 :32,33). Jésus dit que le monde serait convaincu par l'amour fraternel des disciples (Jean 13:34,35), car c'est par la présence de Jésus au milieu de nous que l'Esprit rend témoignage au monde.

 

 

En quoi consiste la plénitude de l'Esprit ?

 

Dans certains milieux, on ne parle guère du Saint-Esprit; dans d'autres, on en parle tout le temps mais en limitant son action à une ou deux manifestations particulières. Les deux erreurs sont aussi tristes l'une que l'autre. Comme la lumière blanche du soleil s'épanouit en un spectre de sept couleurs, ainsi le Saint-Esprit, quand il nous remplit, se manifeste par sept opérations simultanées dans notre vie, avec une richesse de variations aussi grande que celle que nous remarquons dans la nature. L'Esprit de Dieu n'aime pas qu'on le réduise à une "formule". Il est Dieu !

 

 

Les sept aspects de la plénitude

 

Il témoigne. D'abord, "il témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu"  (Romains  8:16). "Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même" (1 Jean 5:10).  De là vient notre certitude. Mais son témoignage est basé sur la Parole de Dieu, qu'il a créée précisément dans ce but. L'Esprit, la Parole et le Fils de Dieu sont indissociables. Ensuite il témoigne du Christ au travers de nous (Jean 15:26, 27). Il signe notre témoignage avec une autorité divine, que les hommes savent reconnaître.

 

Il produit en nous le fruit de l'Esprit (Galates 5:22). Le fruit de l'Esprit, c'est le caractère de Jésus, résumé dans ces neufs mots: "amour, joie, paix, patience, bonté, bénignité, fidélité, douceur, maîtrise de soi". Ces qualités sont en somme les aspects de l'amour. Un homme non rempli de l'amour de Jésus n'est pas rempli de l'Esprit, quelles que soient ses prétentions.

 

Lorsque nous sommes remplis de l'Esprit, nous aimons Dieu de tout notre cœur (Matthieu 22:37),  notre prochain comme nous-mêmes (Matthieu 22 : 39) et notre frère comme Christ nous a aimés (Jean 15 :12).

 

Il crée la communion (2 Corinthiens 13 :13). Le mot grec original signifie "partage". L’Esprit, en nous remplissant, crée une communion intense entre Dieu et nous. Nous partageons tout avec Dieu (1 Jean 1 :7). Il est à moi et je suis à lui. Nous avons en commun tout ce que représente Christ. Il crée ensuite une communion profonde entre moi et mes frères (1 Jean 1 :3). Nous partageons la vie du Christ ensemble, comme dans Actes 4 : 32. Jamais il ne divise les enfants de Dieu. Il les unit. Tout ce qui déchire le corps du Christ ne vient pas de Dieu (1 Corinthiens 3 :3, 4 ; 1Jean 2 :9-11 ; 3 :10-15 ; 4 : 11, 12, 20, 21).

 

Il intercède. Il prie pour nous "avec des soupirs inexprimables" (Romains 8 :26, 27). Il est notre deuxième "avocat " (Jean 14 :16). ("Consolateur" serait mieux traduit par "avocat" dans Jean 14. Le mot grec est le même dans 1 Jean 2 :1 où Jésus est aussi appelé notre "avocat ").

 

Il inspire en même temps notre intercession en faveur des autres (Jude 20). La plénitude de l'Esprit s'exprime en une vie de prière intense. Il nous enseigne (1 Jean 2 :20-27 ; Jean 16 :13-15). Le but de tout son enseignement est de révéler le Seigneur Jésus-Christ et, au travers de lui, le Père.

 

Il se sert surtout de la Parole de Dieu pour le faire; la Bible devient pour nous un livre lumineux.

 

Il nous dirige (Romains 8 :14). Comme Israël fut conduit dans le désert par la nuée de la présence de Dieu, ainsi nous devenons sensibles aux directives de l'Esprit quand il nous remplit. Pour nous guider, il se sert de 3 moyens :


-Les Ecritures. Si Dieu dit clairement une certaine chose dans la Bible, nous n'avons pas à chercher plus loin.


-Les circonstances. Quant aux détails, Dieu se sert souvent des circonstances pour préciser sa volonté dans une situation particulière.


-Sa voix dans notre conscience, une conviction intérieure.

Dans Actes 10 nous voyons que Dieu se servit de ces trois moyens pour diriger Pierre vers la maison de Corneille. Quelle bénédiction pour le monde !

 

Il nous qualifie par des dons pour le service de Dieu. Le Saint-Esprit veut surtout faire connaître le Christ au monde entier. Dans ce but, il agit de manière à révéler Jésus au travers de nous. Lui seul sait quelle est pour chacun de nous la meilleure façon de servir Dieu. Dieu ne fabrique pas les hommes "en série"!  Tu es une âme unique, créée par lui et pour lui; il a un trésor de grâce unique à te confier, que lui seul peut te communiquer. Aucun de nous ne peut servir Dieu par ses propres moyens. La "chair" ne peut faire la volonté de Dieu, mais elle peut certainement tout gâcher. Moïse même a dû passer quarante ans d'humiliation dans le désert pour l'apprendre. Mais quand il est revenu de sa rencontre avec Dieu pour affronter le dictateur du monde, avec rien d'autre qu'un vieux bâton à la main et la Parole de Dieu dans son coeur, quel résultat ! Demande donc à Dieu de te qualifier pour son service.

 

 

 

"Ne vous enivrez pas de vin...
Soyez au contraire remplis de l'Esprit"

(Ephésiens 5 :18).

 

Analysons de plus près ce commandement.

Pourquoi les hommes cherchent-ils dans l'alcool, dans la drogue et dans d'autres choses un stimulant ? C'est parce qu'il leur manque le stimulant du Saint-Esprit. Les stimulants artificiels du monde nous laissent dans un état pire qu'auparavant. Le seul stimulant qui permet à l'homme de faire la volonté de Dieu tout en renouvelant ses forces et en clarifiant sa vision, c'est l'Esprit de Dieu. Dans le monde chrétien, on a souvent tendance à remplacer l'action de l'Esprit de Dieu par des "stimulants" artificiels. On s'appuie sur l'argent ou sur une grande organisation, ou sur des expériences particulières, ou sur un homme, plutôt que sur Dieu. Toute chose autre que Dieu nous laisse finalement désemparés et confus.

 

Le croyant a pourtant besoin d'un stimulant. En temps de guerre, on donne souvent au soldat un stimulant pour lui permettre de faire l'exploit qu'il n'arriverait pas à faire de lui-même. Le chrétien, pour vivre face au monde qui crucifia son Maître, a besoin d'un courage et d'une joie surnaturels. Le Saint-Esprit nous donne un courage qui étonne; il nous donne une joie débordante.

 

 

Le temps progressif

 

Mais regardons de plus près ce verset: le sens du grec original ne ressort pas entièrement dans la traduction. Il n'existe pas de forme grammaticale en langue française pour traduire l'impératif progressif grec. Il faudrait traduire la phrase : "Remplissez-vous sans cesse, soyez toujours en train d'être remplis de l'Esprit". C'est donc une action continue, perpétuelle, progressive et non pas une action simple, définitive, une fois pour toutes. Il existe en grec un impératif simple, mais l'apôtre Paul ne l'emploie pas dans ce contexte; il emploie la forme progressive.

 

Cela est très significatif. Le Saint-Esprit nous communique par là une vérité très importante sur lui-même. On ne reçoit pas la plénitude du Saint-Esprit une fois pour toutes; ce n'est pas une action définitive. On ne peut pas s'afficher avec l'étiquette "Définitivement rempli" ! Par contre, la nouvelle naissance est un acte irréversible de Dieu; si je suis enfant de Dieu, je le suis pour toujours. Je ne peux pas être aujourd'hui enfant de Dieu, demain autre chose et le surlendemain de nouveau enfant de Dieu. Alors que la plénitude d'aujourd'hui ne garantit en rien celle de demain. On peut la perdre; mais heureusement, on peut aussi la retrouver.

 

 

Tu n'es pas une bouteille

 

On croit souvent pouvoir obtenir la plénitude de l'Esprit comme on remplit une bouteille de champagne, qu'on prend soin de bien boucher, sans oublier de coller la belle étiquette explicative, en pensant pouvoir dire pendant le reste de sa vie et à tout le monde: "Je l'ai eue telle et telle année" ! Mais une bouteille dans la cave ou même sur la table, à quoi bon, si elle n'est pas ouverte et son contenu déversé? En fait, il ne nous est pas possible d'avoir la plénitude du Saint-Esprit de cette façon. Nous ne pouvons posséder Dieu et le garder rien que pour nous. Salomon dit avec raison que les cieux et les cieux des cieux ne peuvent contenir Dieu (2 Chroniques 6 :18). Combien moins nous !

 

Nous ne connaîtrons la plénitude de l'Esprit que dans la mesure où nous laisserons Dieu passer au travers de nous. L'âme de l'homme n'est pas une bouteille ! Elle ressemble plutôt à un tuyau ou à un fil électrique ou, mieux encore, au lit d'un torrent ou à une rivière. La rivière est pleine d'eau uniquement si elle remplit à chaque instant les deux conditions suivantes : elle doit recevoir sans cesse l'eau de la montagne et elle doit sans cesse la laisser couler plus bas dans la vallée. Nous ne pouvons être remplis du Saint-Esprit que si nous recevons à chaque instant cette plénitude de Dieu et si nous la communiquons fidèlement au monde autour de nous; nous sommes alors une rivière et non pas un étang; nous sommes un canal et non pas une bouteille.

 

 

Le sens de la plénitude

 

En d'autres termes, nous ne pouvons pas obtenir la plénitude de l'Esprit simplement pour notre satisfaction personnelle. Elle nous est donnée pour faire la volonté de Dieu. La seule satisfaction réelle de l'homme consiste à faire la volonté de Dieu. Lorsque Dieu trouve un homme qui l'aime au point de vivre pour lui, il lui ouvre son coeur et fait de cet homme le véhicule de son amour. Toute l'énergie, toute l'intelligence, toute la générosité de Dieu lui sont accessibles, afin d'accomplir la volonté de Dieu, c'est-à-dire faire connaître le Christ au monde. L'arbre qui obéit aux lois de la nature est à la fois une richesse pour la terre et un objet de beauté qui satisfait l'esprit de l'homme. Ainsi, l'homme qui vit selon les lois de Dieu trouve pour lui-même une satisfaction profonde, tout en apportant à son entourage ce que Jésus appelle "la lumière du monde" et "le sel de la terre". La plus grande satisfaction que puisse avoir un enfant de Dieu, c'est de pouvoir amener quelqu'un d'autre à Dieu. Dieu lui-même devient la satisfaction d'un tel homme. Dieu est amour et la Bible dit que l'homme est fait à l'image de Dieu : l'homme trouve donc le comble à son expérience quand il aime; ou plutôt quand l'Esprit de Dieu commence à aimer au travers de lui. Le coeur de l'homme sans Dieu est vide; le mal qu'il éprouve alors le pousse à chercher partout une raison d'être. Mais lorsque Dieu remplit ce vide, l'homme trouve le véritable sens de son existence en celui qui en est la Source. Sa personnalité est inondée et transformée par l'Esprit de Dieu. Il découvre l'amour.

 

 

Pourquoi les deux lacs ?

 

La configuration de la Terre sainte illustre à merveille le principe de la plénitude. Elle contient deux grands lacs : le lac de Galilée et la mer Morte. Nous avons ici une image frappante, un symbolisme spirituel. Les deux lacs reçoivent la même eau qui découle de la plus haute montagne du pays : l'Hermon. Pourtant ils sont aussi différents que la vie et la mort.

 

Le lac de Galilée, près des neiges du mont Hermon, reçoit ses eaux directement de la source et donne tout ce qu'il a reçu. Les eaux vives passent sans cesse au travers du lac pour couler ensuite dans la basse vallée du Jourdain. Elles sont fraîches et remplies de poissons; elles nourrissent une vie abondante sur ses rives, où Jésus lui-même a vécu.

 

La mer Morte, au contraire, tout en étant abreuvée des mêmes eaux, ne les reçoit pas directement de la source, mais par l'intermédiaire du lac de Galilée. Elle ne donne nulle part ce qu'elle a reçu. Elle est située dans un creux, à un niveau si bas, à 300 mètres au-dessous du niveau de la Méditerranée, que la chaleur y est suffocante. Elle perd en évaporation toutes les eaux qu'elle reçoit; tout ce qui lui reste, c'est une amertume chaque année plus intense, qui rend la vie impossible dans le lac et aux alentours. Tout est stérile, desséché, salin. Un oiseau volant par-dessus cette mer tombe asphyxié; une seule goutte de cette eau dans l'oeil est aussi cuisante qu'un acide.

 

 

La signification de ce symbolisme

 

Apprenons ce que le doigt de Dieu a écrit dans la Terre sainte.

Le lac de Galilée ressemble au chrétien spirituel. Il vit près de Dieu. Il boit sans cesse à la source. Il  est constamment renouvelé par un courant perpétuel de vie divine que Dieu verse au travers de lui. Le Saint-Esprit le remplit parce qu'il reste toujours et tout à la fois ouvert à Dieu et aux hommes. L'Esprit crée en lui et autour de lui la vie du Christ.

 

Le chrétien charnel ressemble à la mer Morte. Il est loin de la source; il dépend des autres chrétiens pour sa vie spirituelle au lieu de se ressourcer dans l'intimité de Dieu. Il reçoit, certes, l'Esprit de Dieu en abondance, mais il ne sait se maintenir dans cette abondance. Il vit à un niveau spirituel si bas que cette plénitude lui échappe au fur et à mesure qu'il la reçoit. Son âme connaît une déception, une amertume croissante année après année. Il est incapable de transmettre ou de nourrir une vie spirituelle autour de lui. Heureusement, Dieu a promis de guérir les eaux de la mer Morte (Ezéchiel 47 :8, 9). Il y a de l'espoir pour le chrétien charnel, à condition qu'il laisse Dieu intervenir.

 

Dieu conçoit la plénitude de l'Esprit comme étant l'état normal de tout enfant de Dieu sur la terre. Il faut ajouter, hélas, qu'ils sont nombreux sur cette terre, les chrétiens anormaux ! Et toi, mon frère, ne va pas grossir ce nombre ! Mais au contraire, sois sans cesse "en train d'être rempli" de l'Esprit et, dès à présent, où en es-tu ? Au lac de Galilée ? Ou à la mer Morte ?

 

 

 

   https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_2848556_201310114639113.jpg

 

 

 https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

En rapport avec cet article :

 

l’Effusion de l’Esprit Saint.JPG

 

 

Une expérience bouleversante qui change radicalement notre vie chrétienne ! L’Effusion de l’Esprit Saint est une grâce merveilleuse que chacun peut vivre et qui vient réveiller la Présence Divine en nous.

   bouton.JPG

 

 

https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

 

 

 

ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES 

 LIVRES / CONTACT / VIDEOS

 

 



02/03/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 643 autres membres