En 1995, le Dr. Ricardo Castanon Gomes – scientifique athée reconnu par ses pairs – a été appelé par l’évêque de Cochabamba en Bolivie afin d’étudier le cas d’une statue du Christ qui pleurait des larmes d’eau et de sang.

 

La statue, plutôt commune, avait été achetée dans un magasin par une dame appelée Sylvia Aruelo. Celle-ci était à la recherche d’une image de la Vierge mais n’en trouvant pas à son goût elle avait fini par acquérir un buste de Jésus Crucifié. Elle l’a ensuite placé sur un autel dans sa maison et a pris l’habitude de prier ce Christ souffrant avec ses amis. Rapidement, ils se sont rendus compte que Jésus semblait pleurer ! Peu après, la statue a également commencé à verser des larmes de sang.

Bien sûr, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre et la maison est devenue un centre de pèlerinage, avec d’énormes files d’attente pour vénérer la statue.  

   

Des pélerins font la queue pour visiter la statue du Christ chez Mme. Arevalo

 

 

 

 

Le miracle a bien sûr suscité l’attention de l’évêque du lieu qui a accepté que le docteur Ricardo procède à des investigations.

Ce dernier a observé la statue durant des heures, méditant sur toutes les possibilités. Conformément aux normes de la recherche scientifique, il a engagé un huissier et utilisé des appareils électroniques sophistiqués avec des caméras de haute précision capables de détecter, même la nuit, s’il y avait effusion de larmes et de sang. Et il y en avait !

Le Dr. Gomes a fait des recherches plus avancées, en collaboration notamment avec un laboratoire australien, et les résultats sont extraordinaires : 2/3 de ces échantillons sont du sang humain et la troisième partie est issues d’une épine qui ne pousse que dans les terres arides du Moyen-Orient …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'équipe scientifique en train de recueillir des échantillons pour l'analyse

 

 

Par ailleurs les larmes « normales » contenaient vraiment du sel ce qui est tout à fait inexplicable si on prend uniquement en compte les matériaux qui ont servi à la composition de la statue.

L’équipe du Docteur Ricardo a envoyé faire un scanner de la statue, qui a été soigneusement analysée sur 27 points différents, aucun mécanisme n’a été trouvé, il ne peut donc s’agir d’une supercherie.

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs une réplique exacte de la statue a été faite et conservée dans le même environnement. Rien ne s’est produit.

Mais le plus extraordinaire est sans doute que le sang répandu de Cochabamba appartient au même groupe (AB) que celui détecté dans les échantillons prélevés par la NASA sur le Suaire de Turin …

--------------------------------------

Sans aucun doute il s'agit bien d'un miracle, mais la question qui se pose est la suivante : POURQUOI, à travers le monde, certaines statues de Notre Seigneur et de Notre Dame pleurent-elles des LARMES de SANG et d'EAU ?

En tous les cas, il ne s'agit pas de larmes de joie, mais de tristesse ! En effet, dans le troisième message d'Akita du 13 octobre 1973 Notre Dame dit : "si les hommes ne se repentent pas et ne s’amendent pas par eux-mêmes, le Père infligera un châtiment terrible à toute l'humanité. Ce sera un châtiment plus grand que le déluge, comme on n'aura jamais vu avant.  Un feu tombera du ciel et va faire disparaître une grande partie de l'humanité ... La pensée de la perte de tant d'âmes est la cause de ma tristesse."

Quand le CIEL pleure ce n'est pas bon signe !

 

https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

Sources :

http://www.anjodeluz.com.br/milagres/o-incrivel-cristo-das-lagrimas-de-cochabamba-bolivia/
http://eju.tv/2012/04/comprueban-cientficamente-que-el-cristo-de-san-pedro-llora-sangre-humana/

http://cochabambabolivia.net/capilla-del-cristo-de-limpias-o-senor-de-las-lagrimas
http://www.paginasiete.bo/sociedad/2015/3/8/sangre-cristo-limpias-llora-cada-nosotros-49459.html

 https://static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png

 

 

ACCUEIL / BUT DE CE SITE / ARTICLES 
LIVRES CONTACT / VIDEOS